Sebastian Vettel
Sebastian Vettel et Ferrari ont essayé de maîtriser leur communication au maximum. | DPI / NURPHOTO

Formule 1 : Ferrari veut du résultat

Publié le , modifié le

Après une saison 2016 ratée (aucune victoire, des pilotes loin du top 3), Ferrari s’est bien gardé d'avancer un pronostic pour 2017. Cette saison, toujours avec Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen aux commandes, la Scuderia veut renouer avec le succès et passer à nouveau devant Red Bull aux classements (pilote comme constructeur). Cela commence dès ce week-end, à Melbourne, pour le premier Grand Prix de l’année.

Lors des essais de Barcelone, avec plus de roulage que la saison passée et des temps de passage très intéressants, la Ferrari et ses pilotes sont apparus en forme.

Des essais enfin concluants pour les pilotes

Kimi Räikkönen, c’est tout simplement le meilleur temps des essais (en pneus super-tendres) devant… son coéquipier Sebastian Vettel (en pneus ultra-tendres). Une belle performance pour l’écurie italienne qui a accumulé les kilomètres avec l’équivalent de 15 GP effectués. « C’est la voiture la plus rapide qu’on a produite. Il y a de la vitesse en ligne droite, en virages, et on revient à un niveau d’il y a dix ans » a même confié le quadruple champion du monde allemand.

La paire va donc débuter la plus sereine de ses trois années de collaboration et, comme entrevue en pré-saison, leur bonne entente sera certainement un atout dans la reconquête de victoires. Si les deux pilotes sont dans leur dernière année de contrat, rien ne semble indiquer que les négociations se font attendre. Ferrari préfère même les repousser pour rester concentrée sur une saison déterminante à venir.

Räikkönen : « Nous nous sentons beaucoup mieux »

Un bon feeling pour les pilotes et une voiture prometteuse. A Maranello, siège de l’écurie, le bloc moteur et le châssis ont été repensés et c’est surtout l’aérodynamisme qui a encore été au cœur des débats hivernaux. Pour l’améliorer, la forme des conducteurs de flux d’air latéraux a été réajustée et des ailerons supplémentaires en « T » ont été ajoutés.

« L’équipe a fait du bon travail pendant l’hiver pour préparer la voiture et la rendre fiable. Comparé à il y a un an, nous nous sentons beaucoup mieux à de nombreux égards » confie même Kimi Räikkönen. Ferrari a donc très peu communiqué mais assez pour dire que pilotes et ingénieurs se sentaient bien. Au point de renouer avec le succès ?

Adrien Fonteneau @Adri_Fntn