Formule 1 : en Autriche, Verstappen prive Leclerc d'un premier succès

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Monier
Max Verstappen Red Bull
Max Verstappen | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Max Verstappen a remporté son sixième Grand Prix de Formule 1, son premier cette saison, en s'imposant en Autriche. Sur les terres de Red Bull, le Néerlandais a réussi une superbe remontée pour priver Charles Leclerc (Ferrari) d'un premier succès dans la catégorie-reine. Valtteri Bottas (Mercedes) complète le podium.

Mercedes est tombé ! Mais le bourreau de l'écurie jusque-là invaincue cette saison n'est pas la Ferrari de Charles Leclerc, parti en pole position, ni celle de Sebastian Vettel. Sur les terres de Red Bull, Max Verstappen a une nouvelle prouvé tout son talent en effectuant une remontée exceptionnelle pour s'offrir un deuxième succès en Autriche. Il a dépassé Leclerc à trois tours de l'arrivée, sous les hourras de plusieurs milliers de fans néerlandais euphoriques. 

Un départ contrarié

Verstappen avait pourtant mal démarré ce Grand Prix d'Autriche. Parti en deuxième position, le Néerlandais a raté son départ et s'est retrouvé à la septième place. "Après ce départ, je pensais que la course était fini" a-t-il avoué au micro de Canal+. Le plus rapide sur le circuit, il a entamé une longue remontée. Verstappen a fondu vers le podium, reprenant Lando Norris, Kimi Raikkonen avant de s'attaquer à Ferrari et Mercedes. 

Lewis Hamilton a été le premier à céder. Parti à la quatrième place après une pénalité lors des qualifications, le Britannique a collé au trio de tête jusqu'au 31e tour. Il a alors été obligé de s'arrêter au stand pour remplacer son aileron avant, laissant passer Verstappen. Onze secondes dans les mains des mécaniciens, un retard que le leader du championnat du monde n'est pas parvenu à rattraper. Le Néerlandais s'est ensuite mis en chasse de Sebastian Vettel, battu au 51e tour. Bottas a tenu un peu plus longtemps, avant de céder à quinze tours de l'arrivée. 

Leclerc comptait à ce moment là cinq secondes d'avance sur son premier poursuivant. Un écart avalé sans souci par Verstappen, malgré une frayeur sur son moteur. Le Néerlandais est arrivé au contact dans les derniers tours. Sa première tentative a frôlé la réussite, mais Leclerc s'est parfaitement défendu. Le deuxième essai a été le bon à trois tours de l'arrivée, malgré un contact roue-à-roue des deux hommes.

"De la voiture, je sais l'impression que j'avais, a réagi Leclerc après la course. Je n'ai pas encore vu de l'extérieur. On verra ce que les commissaires en pensent. Sur la fin, on a eu beaucoup de dégradation. Max est resté beaucoup plus longtemps sur les mediums, sur la fin on a été en difficulté." Verstappen s'est défendu de toute faute. "C'était de la course dure, mais c'est ce qu'on doit accepter et ce que les fans veulent voir, a-t-il justifié. Si l'on pénalise ça, je ne vois pas l'intérêt de piloter en Formule 1.

Verstappen met fin à la série de quatre succès d'affilée de Lewis Hamilton, qui conserve largement la tête du championnat du monde des pilotes, et signe le premier succès de Red Bull-Honda cette saison. Charles Leclerc manque de peu son premier succès, mais signe un quatrième podium cette saison et sa meilleure performance en Formule 1. La jeunesse a pris le pouvoir, mais peut-elle le garder ?