Formule 1 : cinq choses à savoir sur la saison 2021

Publié le , modifié le

Auteur·e : Charlotte Diry
Formule 1
Les pilotes au départ du Grand Prix d'Abu Dhabi, le 13 décembre 2020. | ANTONIN VINCENT / DPPI via AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

C'est sur le circuit de Sakhir, au Bahreïn, que le coup d'envoi de la saison 2021 de Formule 1 sera donné à partir du vendredi 26 mars. Avec 23 Grands Prix au programme, le calendrier est l'un des plus denses de l'histoire de la discipline. Nouveaux pilotes, écuries rebaptisées... Voici ce qu'il faut savoir sur cette nouvelle saison de F1.

• Mick Schumacher, le pilote à suivre

Chez les Schumacher, la Formule 1, c'est une histoire de famille. À 22 ans seulement, Mick, le fils de Michael, fera ses grands débuts dans la discipline, au volant d'une Haas. Le jeune pilote allemand continue de marcher sur les traces de son père, sept fois champion du monde, et de son oncle Ralf. Mick avait débuté en Formule 4 en 2015. Ses résultats prometteurs, puis ses titres en Formule 3 (2018) et en Formule 2 (2020) lui ont permis de gravir les échelons jusqu'à la Formule 1. Cette saison, il disputera ses premiers Grands Prix aux côtés de Nikita Mazepin (22 ans), son coéquipier.

Encore jeune et inexpérimenté, Mick Schumacher ne voit pourtant pas cette première année en F1 comme une saison d'apprentissage. "Je pense qu'il est faux de dire que je suis un pilote qui ne peut pas impressionner durant sa première saison et peut tout faire durant la deuxième. Sur le papier, ça donne peut-être cette impression, mais si vous regardez de plus près, cette impression est trompeuse. En particulier, en Formule 2, ma première saison n'a pas été si mauvaise (12e au championnat, avec une victoire)", assure le jeune pilote dans des propos relayés par Nextgen-Auto. Nouveau venu en F1, "Schumacher Junior" veut se faire un prénom au plus vite dans le monde du sport automobile.

• Fernando Alonso de retour en F1

Après deux ans d'absence, Fernando Alonso revient sur une grille de départ en Formule 1. Double champion du monde (en 2005 et 2006), l'Espagnol retrouve la discipline au sein d'Alpine, le nouveau nom de l'écurie Renault, aux côtés du Français Esteban Ocon. Mais entre-temps, "Nando" n'a jamais cessé de se lancer de nouveau défis dans le monde automobile.

Désormais âgé de 39 ans, Alonso s'est lancé en IndyCar et en endurance avant de revenir en F1. Pour sa première participation aux 24 Heures du Mans en 2018, le pilote s'était imposé au volant d'une Toyota TS050 Hybrid. Il était également devenu le premier pilote à décrocher un titre en F1 puis en WEC, le championnat d'endurance. L'Espagnol s'est également essayé au Dakar avec une 13e place en 2020, au volant d'un Toyota Hilux.

En 2021, Alonso marchera dans les traces de Michael Schumacher ou Kimi Räikkönen, deux autres champions du monde qui avaient fait leur retour en F1 après une coupure de plusieurs années. Une expérience mitigée pour l'Allemand, tandis que le Finlandais n'avait pas réussi à gagner une nouvelle couronne. L'Espagnol arrivera-t-il à retrouver les sommets avec Alpine cette saison ?

• Lewis Hamilton : une dernière saison pour la route ?

Il avait laissé planer le doute quant à sa participation à une nouvelle saison de F1. Finalement, Sir Lewis Hamilton a bel et bien signé un nouveau contrat d'un an avec Mercedes, pour ce qui pourrait être sa dernière saison. Détenteur de nombreux records, le pilote britannique pourrait encore affoler les compteurs en 2021. À 36 ans, il pourrait devenir le premier à franchir la barre des 100 pole positions et des 100 victoires en carrière.

En 2020, Hamilton avait obtenu une 92e victoire au Grand Prix du Portugal, pour effacer le record de Michael Schumacher. Quelques semaines plus tard, son septième sacre mondial lui avait permis d'égaler le pilote allemand. Avec un nouveau titre en 2021, le Britannique pourrait donc s'offrir le plus beau palmarès de l'histoire en F1.

à voir aussi Formule 1 – Grand Prix du Portugal : historique, Lewis Hamilton remporte son 92e succès et dépasse Michael Schumacher Formule 1 – Grand Prix du Portugal : historique, Lewis Hamilton remporte son 92e succès et dépasse Michael Schumacher

• Alpine et Aston Martin : nouveaux noms, mêmes ambitions

Renault et Racing Point, c’est terminé. Désormais place respectivement à Alpine et Aston Martin. Marque renaissante du groupe français Renault, Alpine va prendre place sur les 23 circuits au programme en 2021, avec une nouvelle monoplace, l'A521. Cinquième au classement des constructeurs en 2020, Renault veut viser plus haut. Nouveau nom, nouvelle voiture et un duo de pilotes mêlant jeunesse (Esteban Ocon) et expérience (Fernando Alonso) : tout semble réuni pour titiller les meilleures écuries.

"C'est une véritable joie de voir le nom puissant et vibrant d'Alpine sur une Formule 1. [...] Nous affronterons les plus grands noms pour des courses spectaculaires faites et suivies par des passionnés enthousiastes. J'ai hâte que la saison commence", a confié Luca De Meo, le directeur général du Groupe Renault dans un communiqué.

Autre changement de nom : Racing Point devient Aston Martin cette saison. Après six décennies d'absence, le constructeur britannique est de retour dans le paddock, au sein de l'écurie de Lawrence Stroll. Après de nombreux succès en endurance, Aston Martin a décidé de quitter la discipline pour rejoindre la Formule 1, "la plus célèbre de toutes les arènes du sport automobile" en donnant son nom et sa couleur aux "Mercedes roses".

Depuis cette annonce, l'écurie ne cache pas ses ambitions : battre McLaren pour devenir la troisième force du paddock. Pour cela, Aston Martin peut compter sur un nouvel atout : Sebastian Vettel, quadruple champion du monde - qui remplace Sergio Perez - aux côtés de Lance Stroll, le pilote canadien.

• Une saison à rallonge

Si la saison 2020 avait été fortement perturbée, crise sanitaire oblige, la Formule 1 vise un nouveau record de courses en une année avec 23 Grands Prix au programme. Jusqu'à présent, la discipline n'avait jamais dépassé le seuil des 21 courses en une saison (en 2016, 2018 et 2019). En 2020, 22 courses figuraient au calendrier avant que la pandémie ne bouleverse la saison, finalement réduite à 17 épreuves.

Mais même si la situation sanitaire complique les déplacements entre les pays, pas question de délaisser les destinations lointaines. L’Australie, qui ne pourra pas assumer son rôle d’ouverture de la saison, aura tout de même son Grand Prix, le 21 novembre 2021. Ce sera donc Bahreïn qui donnera le coup d’envoi de ce championnat du monde à partir du vendredi 26 mars.

Les pilotes prendront ensuite la direction de l'Europe pour cinq Grands Prix avant une escale au Canada (le 13 juin) puis un retour sur le Vieux Continent avec le Grand Prix de France (le 27 juin). À partir d'octobre, les pilotes entameront une tournée asiatique (Japon et Singapour) puis américaine (États-Unis, Mexique et Brésil) avant de s'envoler pour l'Australie puis l'Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis, lieux des trois dernières courses de la saison.