Ferrari F150 Alonso présentation 01 2011
La F150, monoplace 2011 de Fernando Alonso | AFP - Ferrari Press Office

Ferrari lève le voile sur la F150

Publié le , modifié le

La suprématie affichée par les Red Bull la saison dernière, notamment lors des essais, a contraint la Scuderia Ferrari à réagir, Fernando Alonso et Felipe Massa ayant été en course pour le titre mondial. La F150, chiffre en hommage au 150e anniversaire de l'unité italienne, a ainsi été dévoilée au siège de Maranello. Equipée du système Kers, la monoplace se trouve en "rupture par rapport au passé", selon le directeur d'écurie Stefano Domenicali.

Entre tradition et forte appartenance. Ferrari est LA marque italienne, et elle le revendique dès qu'elle le peut. Pour 2011, le Cheval Cabré a voulu rendre hommage au 150e anniversaire de l'unité italienne, en la nommant F150, prenant la succession de la F60. Le projet, sorte de "rupture par rapport au passé" en raison des "nombreux éléments ayant influé sur le dessin de la voiture", constitue l'"interprétation par la Scuderia des règlements techniques et sportifs en vigueur cette année", indique Stefano Domenicali, directeur de l'écurie.

Niveau moteur, la modification majeure est le Kers, ce système - utilisé uniquement en 2009 - qui permet de récupérer et de réutiliser l'énergie des freinages lors de certaines accélérations, qui a eu un "impact significatif sur le projet", vu sa taille, d'après Ferrari. Le propulseur en lui-même, qui fait l'objet d'un gel réglementaire de développement, n'a pas évolué, même si sa "fiabilité", problématique la saison dernière, a été améliorée, de même source. Les systèmes de refroidissement et de lubrification ont été modifiés pour accueillir le Kers.

En ce qui concerne l'aérodynamique, le double diffuseur, positionné sous et à l'arrière des F1, pour plaquer celles-ci au sol, dont le niveau d'efficacité fut tel qu'il engendra de nombreuses polémiques lors des deux dernières saisons, a été interdit, a rappelé la Scuderia. Les ouvertures à l'avant du fond plat des monoplaces ne sont guère plus autorisées, pas plus que l'aileron arrière "soufflé", alors que ce même aileron arrière peut désormais être ajusté par commande hydraulique, selon la structure italienne. "Mais il y a d'autres nouveautés de prévues dans la configuration de la voiture pour la première course (le 13 mars à Bahreïn, NDLR), qui ne sont pas encore installées, par exemple quelque chose pour l'aileron arrière et l'échappement", a observé Nikolas Tombazis, le chef aérodynamicien.