Fernando Alonso
Fernando Alonso | AFP

Fernando Alonso restera chez McLaren en 2018

Publié le , modifié le

Malgré des résultats en berne (10 points cette saison) et de nombreuses critiques proférées à l'encontre du moteur Honda qui équipe sa voiture, Fernando Alonso a prolongé son contrat avec McLaren d'une saison. C'est l'écurie du champion du monde qui a fait cette annonce aujourd'hui. Il est vrai que son écurie disposera du moteur Renault la saison prochaine, équipe avec laquelle il avait conquis ses deux titres mondiaux en 2005 et 2006. Et Alonso en a également profité pour bénéficier d'une hause de salaire...

A 36 ans, Fernando Alonso va revenir à ses premières amours. Renault va équiper la McLaren l'année prochaine, et c'est sans nul doute ce changement de motorisation qui a décidé l'Espagnol à poursuivre l'aventure. Selon As, cette prolongation d'une saison, avec revalorisation salariale, va être officialisée par l'intéressé aujourd'hui. Car c'est chez Renault qu'il a conquis ses deux titres mondiaux, en 2005 et 2006. Malgré ses cinq années chez Ferrari, il n'a jamais repris pied sur la première marche du podium à l'issue de la saison, malgré trois places de dauphin (2010, 2012, 2013). 

Au terme de trois saisons chez McLaren, en pleine année catastrophique avec seulement 10 points au compteur, après s'être essayé aux 500 Milles d'Indianapolis, son avenir était incertain. Car jamais dans sa carrière (hormis sa 1re saison chez Minardi) il n'avait été aussi peu productif. 11 points inscrits en 2015 lors de sa première année ici, 10 à ce jour, c'est une pitance. Ses critiques, nombreuses et ouvertes au grand public, avaient rendu son destin très incertain. Ses désirs de découvrir d'autres disciplines (Indianapolis mais aussi les 24h du Mans) faisaient du double champion du monde un possible retraité de la F1. 

Avant dernier constructeur actuel au championnat, McLaren et Eric Boullier, son patron, peuvent compter sur un pilote de valeur pour tenter de revenir sur le devant de la scène. Mais avec le trio Mercedes - Red-Bull - Ferrari, sans oublier les bonnes performances des Force India, le chemin ne sera pas aisé.