Fernando Alonso
Fernando Alonso | AFP

Fernando Alonso fait des envieux, Jenson Button espéré

Publié le , modifié le

L'annonce de la participation de Fernando Alonso aux 500 miles d'Indianapolis a suscité de nombreuses réactions en F1. Les pilotes sont les premiers à applaudir ce saut dans l'inconnu. Quant à savoir qui remplacera l'Espagnol au GP de Monaco, Lewis Hamilton espère que McLaren-Honda donnera son volant au vétéran Jenson Button.

Alonso rêvait des 24 Heures du Mans dont il a donné le départ en 2015. En attendant d'y prendre part, c'est à Indy 500 qu'il va se mesurer au sein du team Andretti Autosport alors qu'il est toujours en activité en F1 chez Honda. "C'est génial qu'un pilote puisse faire ça, a réagi Hamilton à propos de l'engagement d'Alonso dans la course reine de l'IndyCar. Nous les pilotes devrions pouvoir participer à des courses dans plusieurs catégories (...) c'est plutôt cool qu'il fasse ça." Le triple champion du monde salue l'initiative mais préférerais tenter sa chance "en MotoGP" ou "en Nascar, le Daytona 500 par exemple." "Respect, s'est pour sa part exclamé le Français Esteban Ocon (Force India). Ca ne va pas être facile, surtout d'arriver comme ça sans avoir fait d'essais...". "Tout est possible, a de son côté estimé le coéquipier belge d'Alonso, Stoffel Vandoorne. Fernando est un mec intelligent. Il sait ce qu'il fait."

Une pige pour Button ?

Pendant son escapade dans l'Indiana, McLaren va devoir le remplacer. Lewis Hamilton (Mercedes) a une petite idée sur l'identité du pigiste qui pourrait le suppléer en Principauté. "J'espère que Jenson (Button) reviendra ! Je pense qu'il serait super pour la F1 que Jenson revienne", a lancé le Britannique en conférence de presse jeudi, avant le GP de Bahreïn. "J'apprécie Jenson et je pense qu'il est encore l'un des tout meilleurs pilotes, d'un calibre supérieur à tous les autres candidats à cette place, c'est sûr", a-t-il expliqué. Button, retiré des circuits à la fin de la saison 2016, figure toujours dans l'organigramme de l'écurie de Woking, qui n'a pas annoncé qui elle comptait aligner à Monaco.