F1 : Romain Grosjean quittera Haas en fin de saison

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Grosjean
Le pilote français de F1 Romain Grosjean | FIA / XPBIMAGES.COM / XPB IMAGES / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Romain Grosjean a annoncé qu'il allait quitter Haas en fin de saison, ce jeudi matin, sur Facebook. Après cinq ans au sein de l'écurie américaine, le Français a marqué 110 points en 92 courses. Les déclarations de l'ancien pilote de Renault et Lotus, qui compte 10 podiums en 175 Grands Prix, laissent également penser qu'il mettra un terme à sa carrière en Formule 1. Sans doute avant de rejoindre la Formule E ou l'endurance.

"Le dernier chapitre est clos et le livre est terminé." C'est ainsi que débute le message posté par Romain Grosjean sur Facebook, où il affirme qu'il quittera l'écurie Haas en fin de saison 2020. Cette annonce intervient à la veille des essais libres du Grand Prix du Portugal à Portimao, 12e manche sur 17 de la saison 2020, raccourcie par la pandémie de nouveau coronavirus.

"J'ai été avec Haas F1 Team depuis le premier jour. Cinq ans au cours desquels nous avons traversé des hauts et des bas, marqué 110 points en 92 courses, mais le voyage en valait la peine", écrit-il. "J'ai beaucoup appris, je me suis amélioré pour être un meilleur pilote ainsi qu'un meilleur homme." "J'espère avoir aussi aidé les membres de l'équipe à s'améliorer. C'est probablement ma plus grande fierté, plus que n'importe quelle des premières courses folles en 2016 ou de la 4e place au GP d'Autriche 2018. Je souhaite à l'équipe tout le meilleur pour l'avenir", termine le Franco-Suisse.

Vers l'endurance ou la formule E ?

Lorsque la saison 2020 de Formule 1 sera terminée, le pilote de 34 ans se dirigera sans doute vers l'endurance. Il est en tous cas intéressé par le projet Hypercar de Peugeot, selon ses déclarations à Autosport : "Un constructeur français dans un championnat à travers les plus beaux circuits du monde, c'est sûr que c'est un beau projet avec les 24 Heures du Mans à la clé. Il faudra tôt ou tard que l'on rentre en contact avec eux, parce que c'est un projet qui m'intéresse énormément pour l'avenir."

La Formule E est également dans un coin de sa tête. Il a même affirmé qu'il irait "sans hésiter" : "J'ai envie de gagner et ce Championnat offre des batailles serrées." Un projet d'autant plus attrayant que depuis qu'il a été créé, en 2014, cinq anciens pilotes de Formule 1 ont remporté ce championnat du monde de monoplaces électriques : le Français Jean-Eric Vergne (deux fois), les Brésiliens Nelsinho Piquet et Lucas di Grassi ainsi que le Suisse Sébastien Buemi. Quoi qu'il en soit, le pilote ne retrouvera sans doute pas de baquets en F1, après avoir piloté pour Renault, Lotus puis Haas. "Le dernier chapitre est clos et le livre est terminé", a-t-il en effet annoncé. Un chapitre où il sera monté sur 10 podiums en 175 Grands Prix. 

Avec AFP

France tv sport francetvsport