F1 : Red Bull a posé une réclamation contre le DAS de Mercedes

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Mercedes 2020
Lewis Hamilton au volant de sa Mercedes sur le circuit du GP d'Autriche. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Battue par les monoplaces Mercedes lors des deux premières séances d'essais libres en Autriche ce vendredi, l'écurie Red Bull a contesté la légalité de la direction à deux axes (DAS) dont bénéficient Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Les commissaires de la FIA rendront leur décision avant la 3e séance d'essais libres, prévue samedi à la mi-journée.

"C'est un système compliqué, malin et nous voulons évidemment obtenir des clarifications de la part de la FIA". Peu de temps après la fin de la deuxième séances d'essais libres du GP d'Autriche, Chris Horner a posé une réclamation auprès des instances de la F1, demandant à ce que soit examinée la légalité du Dual Axis Steering (DAS) utilisé par l'écurie Mercedes.

Déjà interdit en 2021

"Nous allons leur poser des questions à ce sujet. Tout dépend de ce qu'il permet de faire et d'obtenir dans la voiture. Tout élément doit mériter sa place, les règlements sont si complexes. Nous voulons comprendre à quelle partie du règlement il correspond, et s'il le respecte bien", a ajouté le patron de l'écurie Red Bull, largement battue par le team de Lewis Hamilton ce vendredi.

Une réponse sera apportée par la FIA avant la tenue de la 3e séance d'essais libres, prévue à la mi-journée samedi. Lors des tests hivernaux en février, l'écurie Mercedes avait déjà évoqué publiquement ce système : "Les règles sont assez claires sur ce qui est autorisé sur les systèmes de direction et nous sommes assez confiants qu'il correspond à ces exigences", déclarait alors le directeur technique James Allison. Si jamais les commissaires décidaient que le système n'est pas légal, l'écurie championne du monde devrait alors le retirer de ses monoplaces. S'il est jugé légal, d'autres écuries, y compris Red-Bull, pourraient s'engouffrer dans la brèche. 

Il s'agit d'un dispositif qui permet d'ajuster le placement des roues en ligne droite afin de gagner en vitesse. Ce dispositif est actionné manuellement par le pilote, soit en tirant soit en poussant son volant. Il conférerait un avantage aérodynamique à la monoplace et permettrait de ralentir l'usure des pneumatiques. La FIA avait validé le principe du DAS pour cette saison, mais elle l'a d'ores et déjà interdit pour la saison 2021.

à voir aussi F1 : Le volant polémique de Mercedes sera interdit en 2021 F1 : Le volant polémique de Mercedes sera interdit en 2021