Lewis Hamilton s'est imposé lors du dernier GP de la saison à Abou Dhabi.
Lewis Hamilton s'est imposé lors du dernier GP de la saison à Abou Dhabi. | ANDREJ ISAKOVIC / AFP

F1 : Lewis Hamilton s'impose à Abou Dhabi, Verstappen se place derrière les Mercedes

Publié le , modifié le

Parti en pole position, Lewis Hamilton (Mercedes) n'a jamais été inquiété lors du dernier Grand Prix de la saison à Abou Dhabi, dimanche. Le Britannique devance sur la ligne à Yas Marina Max Verstappen (Red Bull) et Charles Leclerc (Ferrari). Le Néerlandais s'empare de la troisième place du classement des pilotes de cette saison 2019. Valtteri Bottas (Mercedes), parti en dernier, a réussi à remonter jusqu'à la quatrième place. Pierre Gasly (Toro Rosso), victime d'un accrochage au départ avec Lance Stroll (Racing Point), termine 18e.

Il était déjà assuré du titre de champion, mais Lewis Hamilton (Mercedes) a survolé ce dernier Grand Prix de la saison à Abou Dhabi comme il a survolé cette saison de Formule 1. Parti en pole position, le Britannique a raflé sa 11e victoire de la saison aux Emirats Arabes Unis. Cette saison, il a donc remporté plus de la moitié des GP disputés (11 sur 21) et porte à 84 son total de victoires en Grand Prix.

La remontée de Bottas

Sur la ligne d'arrivée à Yas Marina, le désormais officiel sextuple champion du monde devance Max Verstappen (Red Bull), son dauphin sur la grille de départ. A la bataille pendant une grand partie de la course avec Charles Leclerc (Ferrari), parti derrière lui, le Néerlandais valide donc une troisième place pour l'honneur au classement des pilotes derrière les Flèches d'Argent Hamilton et Valtteri Bottas

Le Finlandais, parti en dernière position pour avoir utilisé deux moteurs depuis le GP du Brésil, a forcé sa nature pour effectuer une impressionnante remontée et terminer à la 4e place, malgré l'interdiction d'utiliser le DRS dans les 18 premiers tours de course.

Gasly accroché d'entrée

Un début de course dont a notamment souffert Pierre Gasly (Torro Rosso). Le Français s'est fait accrocher à l'arrière par Lance Stroll (Racing Point), percutant le Mexicain Sergio Perez à la suite. Trop en retard, il n'a pu faire mieux qu'une avant-dernière place. Romain Grosjean (Haas) termine à la 15e place. Nico Hulkenberg (Renault), longtemps à la lutte pour le top 5, a finalement terminé 12e pour sa dernière avec son écurie.

Cette dernière levée de la saison n'a pas offert un spectacle haletant. Un scénario logique et prévisible vu le peu d'enjeu qu'il contenait alors que les titres pilotes et constructeurs étaient déjà joués. Il a surtout permis de synthétiser cette saison, avec des Mercedes intouchables en vitesse, et une bagarre à trois derrière entre les Ferrari de Leclerc et Sebastian Vettel (5e dimanche) et Max Verstappen. Rendez-vous en 2020 avec deux nouveaux Grand Prix au programme, aux Pays-Bas et à Hanoï.