F1 : Les pilotes de réserve intégrés si le titulaire est positif au coronavirus

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
Kimi Raikkonen, Antonio Giovinazzi et Robert Kubica, les trois pilotes de l'écurie Alfra Roméo lors de la présentation de la saison 2020
Kimi Raikkonen, Antonio Giovinazzi et Robert Kubica, les trois pilotes de l'écurie Alfra Roméo lors de la présentation de la saison 2020 | AFP - FLORENT GOODEN / DPPI Media

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Avec un calendrier de 8 épreuves en Europe disputées entre juillet et septembre, la Formule 1 s'est placée sur les rails de la reprise. Et pour éviter tout risque d'annulation, le président de Formula One Group, Chase Carey, a indiqué que les écuries devront s'organiser afin de remplacer un pilote titulaire par celui de réserve en cas de test positif au Covid-19.

"Un individu ayant été trouvé avec une infection positive n'entraînera pas l'annulation d'une course", a assuré Chase Carey, le président de Formula One Group qui organise la F1. Dans une interview sur le site officiel de la F1, il explique la procédure mise en place. "Si un pilote a une infection, (les équipes ont) des pilotes de réserve disponibles. L'Américain a été clair : aucune course ne sera annulée si un cas positif dans une équipe est détectée. "Si une personne doit être mise en quarantaine, nous avons la possibilité de la mettre en quarantaine dans un hôtel et de la remplacer", affirme-t-il. Et c'est aux équipes de s'organiser pour qu'un tel scénario puisse être tenu. "Nous encourageons les équipes à mettre en place des procédures", pour faire face à une telle situation, y compris au niveau des pilotes.

"Ce sera comme vivre dans une bulle"

Pour que la F1 puisse reprendre, il a été imaginé des procédures très strictes pour limiter au maximum une possible contamination: "À bien des égards, ce sera comme vivre dans une bulle à partir du moment où vous commencerez à voyager en avion charter. Il y aura un transport contrôlé vers les hôtels, le transport aller-retour vers la piste depuis les hôtels. Et probablement en son sein, des sous-bulles de personnes qui exercent différentes fonctions", explique Chase Carey. "Nous n'irions pas de l'avant si nous n'étions pas très confiants d'avoir les procédures, l'expertise et les capacités nécessaires pour fournir un environnement sûr et gérer les problèmes qui surviennent."

Il faut rappeler que le Grand Prix d'Australie, qui devait être le premier de la saison en mars dernier, avait été repoussé puis annulé après un cas positif dans l'équipe McLaren, alors contrainte de se retirer. Le dernier pilote de réserve à avoir pris place dans un baquet de F1 est Paul Di Resta, qui avait remplacé Felipe Massa (malade) au Grand Prix de Hongrie en 2017.