F1 - Heidfeld inquiet pour le GP de Bahreïn

Publié le , modifié le

Le pilote allemand Nick Heidfeld (Lotus Renault) a appelé samedi les dirigeants de la Formule 1 à prendre en compte "ce qui se passe dans le pays" quand ils vont décider de la tenue ou de l'annulation du Grand Prix de Bahreïn, qui doit ouvrir la saison le 13 mars. "Il ne s'agit pas seulement de la sécurité des gens impliqués (dans le Grand Prix), il s'agit aussi d'être sensible à ce qui se passe dans le pays", a déclaré le pilote.

 "Cela ne concerne pas que les conditions (de sécurité) des pilotes, mais  aussi du public, de tous les visiteurs et spectateurs et si le risque encouru  est trop grand", a dit Heidfeld.  Six personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées lors dela  répression de manifestations depuis lundi dans ce petit royaume duGolfe à  majorité chiite et gouverné par une dynastie sunnite.

Le patron de la F1 Bernie Ecclestone a annoncé qu'une décision définitive  serait prise la semaine prochaine sur la tenue ou l'annulation du Grand Prix de  Bahreïn.

Gilles Gaillard