Hamilton
Hamilton et Rosberg ont encore été intouchables | MARWAN NAAMANI / AFP

F1: Hamilton reprend ses habitudes

Publié le , modifié le

Lewis Hamilton a entamé 2015 comme il avait terminé 2014: par une victoire. Le champion en titre n'a en effet pas fait de détail pour s'imposer dimanche à Melbourne, sur le Grand Prix d'Australie, première manche de la saison, confirmant la domination actuelle des Mercedes puisqu'il a devancé son coéquipier Nico Rosberg, et l'Allemand Sebastian Vettel, qui a pris la 3e place pour sa première sortie avec Ferrari.

Parti en pole position et auteur d'un excellent départ, Hamilton n'a jamais été inquiété par Rosberg, même quand celui-ci s'est rapproché à une seconde et demie, aux 36e et 52e tour. Il a contrôlé jusqu'au bout une course facile pour lui, dont 15 voitures seulement avaient pris le départ.

Mercedes à la manoeuvre

Cette victoire permet à Hamilton d'entamer la saison 2015 comme il avait  terminé la saison 2014. C'est la 34e de sa carrière en F1, dont deux seulement à Melbourne: en 2008, l'année de son premier titre mondial, et donc ce dimanche, au terme d'une nouvelle démonstration parfaite de son talent, de bout en bout. Encore une fois, il faudrait bien sûr compter avec Mercedes, intouchable en 2014 et qui déjà écoeuré la concurrence, même si à terme l'opposition Hamilton-Rosberg risque de faire des étincelles et de permettre à d'autres pilotes de se mêler à la lutte. 

Vettel se rassure

La bonne surprise, malgré tout, pour beaucoup de fans de F1, est le podium de Vettel, pour ses grands débuts en course dans une Ferrari. Parti 4e sur la grille, l'Allemand a dépassé le Brésilien Felipe Massa (Williams) à la faveur de son arrêt au stand, qu'il a retardé jusqu'au 24e tour en ménageant ses pneus. Il s'est même offert un vibrant "Forza Ferrari" pendant le tour d'honneur, avec le sentiment d'avoir bien travaillé. L'Allemand veut se relancer, lui qui a terminé 5e seulement du championnat 2014 après avoir enchaîné quatre titres de champion du monde.

La mauvaise nouvelle, surtout pour les spectateurs australiens, c'est que 15 voitures seulement ont pris le départ de cette course. Les deux Manor Marussia, qui n'avaient pas roulé en essais, ont déclaré forfait tout comme Valtteri Bottas, le pilote Williams, blessé au dos pendant les qualifications. Et dans le tour de mise en grille, ce sont Kevin Magnussen (McLaren-Honda) et Daniil Kvyat (Red Bull-Renault) qui ont abandonné sur problèmes mécaniques avant même le départ.  Le plateau s'est encore réduit à 13 voitures au bout du 1er tour, en raison  des abandons prématurés des deux pilotes Lotus, Romain Grosjean et Pastor Maldonado. Finalement, 11 voitures ont terminé cette course disputée en plein soleil, devant des tribunes pleines.

Les réactions:

Nico Rosberg (GER/Mercedes), 2e: "C'est un sentiment très agréable d'être deuxième ici. C'est un super début de saison pour l'équipe. Lewis a fait un travail formidable et il a piloté comme un vrai champion du monde pendant ces trois jours. Je vais donner le maximum pour essayer de le battre cette saison. C'était une course vraiment difficile. Les pneus étaient délicats à maîtriser mais à la fin tout a bien fonctionné et Lewis a aussi été efficace. Il n'a fait aucune erreur et je ne suis pas parvenu à le dépasser. Il s'agissait aussi de sauvegarder du carburant au milieu de la course, pour pouvoir attaquer à la fin, mais Lewis a fait la même chose donc cela ne m'a pas vraiment aidé. J'étais proche de lui et j'attaquais vraiment à fond, du début à la fin, même si à l'extérieur du cockpit cela ne se voyait peut-être pas. Terminer deuxième et obtenir le premier doublé de la saison est un excellent résultat. Ce sera une saison intense."
   
Sebastian Vettel (GER/Ferrari), 3e (premier podium chez Ferrari): "C'est super d'être sur le podium pour mes débuts avec Ferrari. C'est un grand honneur d'être ici pour la Scuderia et je suis très content de bien commencer la saison après des essais hivernaux positifs. C'est un gros pas en avant pour nous et nous savions en arrivant ici que Mercedes serait devant. C'est une belle journée, surtout quand on voit d'où part l'équipe par rapport à la saison dernière. Quand le drapeau à damier a fait son apparition, j'ai senti que c'était une belle récompense pour l'équipe. Nous sommes satisfaits et fiers de la manière dont l'équipe s'est battue lors de ce Grand Prix. L'ambiance est au beau fixe et nous voulons faire en sorte prochainement de leur rendre la vie difficile (aux deux pilotes Mercedes, ndlr). Ce week-end était entre leurs mains et ils ont fait un excellent travail. Ils ont un très bon +package+ et il y a un gros écart avec les autres équipes. Ils ont continué à améliorer leur avantage. Cela va être difficile mais pas impossible à rattraper. Mon départ n'a pas été parfait et je n'ai pu passer Felipe (Massa), mais nous avons ensuite opté pour une bonne stratégie qui a très bien fonctionné. Avant, j'étais secrètement fan de la Scuderia et désormais je peux dire que je suis officiellement fan. Nous pouvons être plus proches de Mercedes lors du prochain Grand Prix. Aujourd'hui, nous savourons et la préparation de la Malaisie commence dès demain matin."

Le classement de la course:

1. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) les 307,574 km en 1 h 31:54.067 (moyenne: 200,808 km/h)
2. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 1.360
3. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) à 34.523
4. Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes) à 38.196
5. Felipe Nasr (BRA/Sauber-Ferrari) à 1:35.149
6. Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull-Renault) à 1 tour
7. Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes) à 1 tour
8. Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari) à 1 tour
9. Carlos Sainz Jr (ESP/Toro Rosso-Renault) à 1 tour
10. Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) à 1 tour
11. Jenson Button (GBR/McLaren-Honda) à 2 tours

Christian Grégoire