F1 2012
F1 2012 de Codemasters | Codemasters

F1 2012, l’école des champions

Publié le , modifié le

On ne change pas une référence de jeux de course sans concurrence. Au sommet de son art avec sa série F1, Codemasters avance désormais à petit pas dans l’évolution de son hit. Sans y perdre son âme et ses qualités.

F1 2012 est un jeu Codemasters
Il est disponible sur Xbox 360 (versions testée), PS3 et PC

Discipline phare de sports mécaniques, la F1 est ce qui se fait de mieux sur le plan technologique. Elle rassemble les puristes et le grand public. Pour un titre comme F1 2012, le défi consiste à réunir les deux catégories sous la même manette. Depuis sa reprise en main par Codemasters, la série F1 lorgne avant tout vers la simulation pure et dure de la monoplace. De l’environnement (circuits, équipes, pilotes, motorhome, etc) aux sensations, on peut sans conteste dire que l’éditeur dispose d’un savoir-faire inégalé. Il surfe logiquement sur cette vague en améliorant encore son produit avec le circuit d'Austin, nouveau venu cette année, et l'interdiction de zigzaguer sur la piste pour éviter de se faire doubler. Autant dire qu'il faudra faire attention et laisser un peu de place en cas de dépassement sinon les commissaires vont vous sanctionner. Et comme dans l'opus précédent, ils ont souvent la main lourde… Outre ces mises à jour "réglementaires", F1 2012 a amélioré son rendu en piste avec des passages sur les vibreurs qui déménagent et une sensation de vitesse toujours exceptionnelle. Codemasters a également beaucoup travaillé sur l'aspect adhérence à travers la météo et l'usure des pneus.

Le gameplay proche de la perfection, passons donc aux différents de mode de jeu. C'est ici que les nouveautés sont nombreuses et intéressantes. Avant de démarrer une carrière, il est désormais indispensable de passer par les rookies days, ces deux journées d'essais destinées aux jeunes pilotes en devenir. Au menu une découverte des commandes et quelques exercices. Vous l'avez compris, c'est une sorte de didacticiel. Une fois installé dans le baquet d'une écurie, la progression est assez classique. Vous avez des objectifs, vous les remplissez, on vous propose des nouveaux contrats, etc... Parfois long et fastidieux auparavant, il est désormais possible de raccourcir les saisons avec moins de courses, un tour de qualif et une course. Outre les modes de course seule et les joutes à plusieurs (écran splitté ou jeu en ligne), on trouve un mode Champions qui propose des défis épiques et corsés. Grâce à la présence de six champions du monde sur la grille cette année, Codemasters a prévu des scénarios assez sympa comme résister à Hamilton pendant trois tours avec des pneus prime alors qu'une averse débute, ou encore doubler douze voitures en quatre tours. Bref, c'est parfois difficile mais ça va le détour.