Sebastain Vettel (Red Bull) GP de Belgique 08 2011
L'Allemand Sebastian Vettel au volant de sa Red Bull | AFP - Tom Gandolfini

Et de 9 pour Vettel !

Publié le , modifié le

L'Allemand Sébastian Vettel a décroché, ce samedi, sa neuvième pole position de la saison au volant de sa Red Bull sur le circuit de Spa (Belgique). Sous la pluie et avec un chrono d'1 min 48 sec 298/1000, le champion du monde en titre a devancé le Britannique Lewis Hamilton (McLaren), l'Australien Mark Webber (Red Bull) et le Brésilien Felipe Massa (Ferrari).

Résultats des qualifications :
1. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) 1:48.298
2. Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes) 1:48.730
3. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) 1:49.376
4. Felipe Massa (BRA/Ferrari) 1:50.256
5. Nico Rosberg (GER/Mercedes) 1:50.552
6. Jaime Alguersuari (ESP/Toro Rosso-Ferrari) 1:50.773
7. Bruno Senna (BRA/Lotus-Renault) 1:51.121
8. Fernando Alonso (ESP/Ferrari) 1:51.251
...

"C'était une séance difficile, avec des conditions très délicates en Q1 et  Q2, il fallait juste passer à travers. Puis, la piste a séché et je savais que  ça allait se jouer dans le dernier tour. Lewis était juste devant moi, et je  l'ai vu bloquer les roues dans la dernière portion", a raconté Vettel. Comme en Hongrie fin juillet, avant la trêve estivale de la F1, Vettel  partagera la première ligne avec Hamilton, qui a bien cru pouvoir arriver à ses  fins, dans les dernières secondes de la troisième séance de qualification. Sauf que Vettel a passé la ligne juste après lui, en passant lui aussi sous la barre des 1 min 49 sec au tour, sur une piste enfin sèche.

Ces qualifications avaient commencé par un coup de théâtre, quand Michael  Schumacher (Mercedes) était parti à la faute, sur une piste détrempée, entre la courbe des Combes et l'épingle de Bruxelles, à l'autre bout du circuit, détruisant l'arrière de sa Mercedes contre le rail dès son 1er tour de piste de la première séance de qualification. Ensuite, une sortie de piste d'Adrian Sutil (Force India) a obligé la  direction de course à sortir le drapeau rouge et interrompre pendant quelques minutes.

Vettel : "Il fallait juste passer à travers"

Quel est votre sentiment après cette 9e pole de la saison ?
"Je suis très heureux, car nous sommes compétitifs. Il y a beaucoup de virages qu'on aime bien sur ce circuit, et beaucoup de lignes droites qu'on aime moins. C'était une séance difficile, avec des conditions très délicates en Q1 et Q2. Ca changeait tout le temps et il fallait juste passer à travers. Puis, la piste a séché et je savais que ça allait se jouer dans le dernier tour. Dans la Q3, j'ai commencé par mettre mes pneus en température, puis j'ai attaqué le plus possible à la fin de la séance. Lewis était juste devant moi, et je l'ai vu bloquer les roues dans la dernière portion, alors, j'ai évité de faire la même chose. J'étais très content de ma voiture aujourd'hui. Elle s'améliorait au fil des tours, alors que hier (vendredi) je n'étais pas satisfait. De gros progrès ont été faits et je remercie toute l'équipe."

Comment envisagez-vous la course de dimanche ?
"Ils disent tous qu'on va courir sur piste sèche, mais comme on l'a encore vu aujourd'hui, tout est toujours possible ici. D'ailleurs, dès la fin des qualifications, il s'est remis à pleuvoir. Je ne sais pas quelles sont les cotes chez les parieurs, pour la météo. Aujourd'hui, il faisait plutôt frais, et on a soutenu la comparaison avec les McLaren. Pour être franc, nous n'avons pas vraiment de réglage pour la pluie, et comme on ne peut rien changer entre le samedi et le dimanche, c'est un peu risqué."

Ne trouvez-vous pas dommage d'avoir si peu roulé aux essais libres ?
"C'est pareil pour tout le monde, et je suis désolé pour le public qu'on roule si peu, parce qu'on veut économiser les pneus pour la course. Vu la météo, on pourrait avoir besoin de tous les types de pneus (dont le nombre est limité par le règlement). Ce n'est pas parce qu'on ne veut pas rouler, et je comprends que ce soit ennuyeux pour les gens de nous regarder attendre dans les stands."

Grille de départ

1re ligne:
Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault)
Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes)
2e ligne:
Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault)
Felipe Massa (BRA/Ferrari)
3e ligne:
Nico Rosberg (GER/Mercedes)
Jaime Alguersuari (ESP/Toro Rosso-Ferrari)
4e ligne:
Bruno Senna (BRA/Lotus-Renault)
Fernando Alonso (ESP/Ferrari)
5e ligne:
Sergio Perez (MEX/Sauber-Ferrari)
Vitaly Petrov (RUS/Lotus-Renault)
6e ligne:
Sébastien Buemi (SUI/Toro Rosso-Ferrari)
Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari)
7e ligne:
Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes)
Rubens Barrichello (BRA/Williams-Cosworth)
8e ligne:
Adrian Sutil (GER/Force India-Mercedes)
Heikki Kovalainen (FIN/Team Lotus)
9e ligne:
Paul di Resta (SCO/Force India-Mercedes)
Jarno Trulli (ITA/Team Lotus)
10e ligne:
Timo Glock (GER/Virgin-Cosworth)
Jérôme d'Ambrosio (BEL/Virgin-Cosworth)
11e ligne:
Pastor Maldonado (VEN/Williams-Cosworth)
Vitantonio Liuzzi (ITA/Hispania-Cosworth)
12e ligne:
Daniel Ricciardo (AUS/Hispania-Cosworth)
Michael Schumacher (GER/Mercedes)

Isabelle Trancoën