Ecclestone défend la décision de réintégrer le GP de Bahreïn

Publié le , modifié le

Le chef de la Formule 1 Bernie Ecclestone a défendu la décision très controversée de réintégrer le Grand Prix de Bahreïn dans le calendrier 2011 du championnat du monde. Ecclestone a cité "des circonstances exceptionnelles" derrière cette décision. Il a rappelé que la "FIA a envoyé des gens là-bas pour vérifier la situation, ils revinrent et rapportèrent que tout va bien".

"Au final, nous allons devoir attendre et voir ce qui se passe à Bahreïn. S'il y a la paix et pas de problèmes, alors je suppose que les équipes seront toutes d'accord" a-t-il ajouté. En réponse aux préoccupations exprimées par le chef de Mercedes Bawn, Ecclestone a ajouté: "Bien sûr, ils préfèrent ne pas faire des courses en Décembre, mais ce sont des circonstances inhabituelles." Le Grand Prix de Bahreïn d'abord prévu en mars en début de saison a été reporté en raison des troubles politiques et civils dans l'Etat du Golfe. Bahreïn a fait pression pour que l'événement soit rétabli, et le feu vert a finalement été donné par l'organe dirigeant de la Formule 1 la FIA après une visite cette semaine d'une délégation pour évaluer les conditions à Bahreïn. Le GP de Bahrein 2011 se déroulera désormais le 30 octobre à la place du GP d'Inde qui est reporté en clôture de la saison le 11 décembre.