Grand Prix de Corée
Le Grand Prix de Corée n'aura pas lieu en 2015 | AFP - JUNG YEON-JE

Du rififi autour du GP de Corée

Publié le , modifié le

La FOM, détentrice des droits commerciaux de la Formule 1, a officiellement accusé les organisateurs du Grand Prix de Corée de rupture de contrat pour s'être retiré du calendrier 2015, ont annoncé mercredi les responsables coréens de la course.

La société Formula One Management (FOM) a envoyé une notification formelle  aux organisateurs du GP coréen leur signifiant que le fait de ne pas avoir  produit de lettre de crédit émanant d'une banque pour l'organisation du GP 2015  constituait une "infraction grave" au contrat, a expliqué le comité  d'organisation, qui risque de devoir payer plusieurs millions de dollars  d'indemnités. La Corée du sud a renoncé à accueillir la F1 en 2014 et a annoncé en  janvier dernier le retrait de son épreuve du calendrier 2015 en arguant de  problèmes financiers liés à l'organisation de ces courses. "Nous avons l'intention de nous rendre à Londres pour discuter avec la FOM"  dirigée par Bernie Ecclestone, a indiqué un responsable du comité organisateur  coréen à l'AFP.

Une amende de 86 millions de dollars ?

Selon des médias, l'amende contractuelle pour manquement à l'organisation  du GP en 2015 pourrait s'élever à 86 millions de dollars, soit le double du  prix annuel à payer par les organisateurs coréens pour recevoir la F1. "Nous ne pouvons révéler le montant de l'indemnité réclamée par la FOM", a  déclaré le responsable, affirmant cependant qu'il ne s'agissait que d'une  "fraction" de ces 86 millions. Le premier Grand Prix de Corée du Sud de l'histoire a été disputé en 2010 à  Yeongam. L'épreuve devait être à l'affiche au moins jusqu'en 2016, avec une  possibilité de renouvellement du contrat, mais en raison de grosses pertes  financières - 170 millions de dollars (138 millions d'euros) sur les quatre  premières éditions cumulées - elle avait déjà été retirée du calendrier en 2014.

AFP