Deux écuries "menacées" pour raisons financières

Publié le , modifié le

Deux écuries de Formule 1 sont menacées pour des raisons financières, si l'on en croit Bernie Ecclestone. "Je ne serais pas surpris si une ou deux écuries n'arrivaient pas à terminer la saison. Je pense qu'il y en a certaines qui ne devraient pas être (en F1). Elles sont un peu au bout du rouleau en ce moment", a indiqué le grand argentier de la F1 mercredi au quotidien britannique The Telegraph.

Ecclestone s'est montré plutôt véhément à l'égard des nouvellesécuries: "Tout  ce que nous voulons, c'est dix équipes. Lotus, c'est unbon nom. Je ne voudrais  pas le perdre. Mais (...) ça nous a coûtébeaucoup d'argent de permettre aux  structures menacées de courir." D'autant que ces formations "ne nous en ont pas vraiment donné pournotre  argent. Si soudainement, elles ne se montrent plus aux courses,je ne crois pas  que le public diminuera ou que les postes de télés'éteindront".

En revanche, il s'est déclaré satisfait par l'écurie Renault, qui se "porte correctement au niveau financier", même si la FOM  (Formulaone management, l'entité gérant la F1, dont Ecclestone a la  charge)n'a pas pu lui apporter un soutien, après que les autres écuries nel'aient pas voulu.