Des visas refusés pour des journalistes à Bahreïn

Publié le , modifié le

Les autorités de Bahreïn ont refusé des visas à des journalistes et des photographes d'agence de presse internationales, dont l'AFP, pour couvrir le Grand Prix de Formule 1 dont les essais débutent vendredi.

Un photographe de l'AFP basé à Dubaï, pourtant accrédité par la Fédération internationale de l'automobile, a été informé par l'Autorité des affaires de l'information de Bahreïn qu'il n'était pas possible de lui accorder un visa en raison du grand nombre de demandes des médias. L'agence de presse Associated Press a pour sa part annoncé que deux de ses journalistes basés à Dubaï avaient été empêchés de couvrir le GP faute de visas, bien qu'ils aient été accrédités par la FIA. Les photographes et cameramen qui ont obtenu des visas se sont vu apposer des autocollants fluorescents sur leurs appareils afin d'être facilement identifiables et de les empêcher ainsi de couvrir d'éventuelles manifestations hors du circuit.

Xavier Richard @littletwitman