Mark Webber Grand Prix du Japon qualifs déluge pluie 10 2010
Mark Webber (Red Bull-Renault) | AFP - Kazuhiro Nogi

Déluge à Suzuka !

Publié le , modifié le

Les qualifications du Grand Prix du Japon de Formule 1 ont été repoussées à dimanche matin, 10h locale (3H), la pluie battante tombant sur le circuit de Suzuka empêchant leur tenue ce samedi. Censées débuter à 14H00 (7H00), les qualifications ont été décalées à trois reprises, avant d'être reportées, les prévisions météorologiques n'annonçant pas d'amélioration des conditions suffisamment tôt pour qu'elles puissent être organisées samedi.

"Cette décision est la bonne, a commenté Andy Stevenson, le manageur de Force India. Quand elle a été prise, la pluie ne s'était pas calmée et la lumière était également en train de diminuer. Avoir 24 voitures simultanément en piste était trop risqué." La pluie, intense, gorge le tracé d'eau, empêchant les pilotes de rouler en sécurité. Quelque 26 millimètres d'eau sont tombés ces trois dernières heures sur le circuit, alors qu'environ 90 mm de pluie étaient annoncés vendredi soir pour Suzuka sur une période de 24 heures. "Il y a beaucoup d'aquaplaning, même dans les lignes droites.

A certains endroits, l'eau traverse la piste. Il n'est pas possible en ce moment de conduire. Même si une voiture se trouve 10 ou 15 secondes devant toi, l'eau qu'elle projette est telle que tu ne peux rien voir", a décrit Timo Glock (Virgin). "Si cela continue comme cela, on n'ira pas en piste samedi. On pourrait faire du bowling à la place", a ironisé le Britannique Jenson Button (McLaren) avant le début des qualifications, dans un entretien avec la BBC. Des trombes d'eau avaient également bouleversé la troisième séance d'essais libres samedi matin. Seuls deux pilotes, l'Espagnol Alguersuari (Toro Rosso) - auteur du meilleur temps - et l'Allemand Timo Glock avaient pu être chronométrés.

Les conditions météorologiques sont "incroyables", des "rivières impressionnantes" traversant la piste, avait notamment expliqué Lewis Hamilton (McLaren) par radio pendant cette dernière session d'entraînements. "Je ne pense pas que les qualifications se tiendront" car il n'y a "aucun mérite à courir dans ces conditions", avait observé le directeur de l'écurie Mercedes Ross Brawn en fin de matinée. Les qualifications du GP du Japon avaient déjà été déplacées au dimanche en 2004 à cause du typhon Ma-On. L'Allemand Michael Schumacher, auteur de la pole position pour Ferrari, s'était ensuite imposé quelques heures plus tard à Suzuka, signant la dernière de ses six victoires sur cette piste. Le bulletin météorologique pour dimanche n'incite toutefois pas à l'optimisme, d'autres précipitations étant prévues au-dessus de Suzuka.

Lewis Hamilton mal parti

Le Britannique sera  pénalisé de cinq places dimanche sur la grille de départ pour avoir fait changer la boîte de vitesses de sa McLaren. Le changement de boîte, intervenu après la troisième séance d'essais libres à Suzuka, à laquelle le champion 2008 n'a pas, ou presque, participé -- il a  réalisé trois tours, dont aucun n'a été chronométré -- en raison des trop fortes  pluies, est "non conforme au règlement sportif", selon la FIA. D'où la sanction de cinq places, prévue dans les règles de la Fédération  internationale, qui sera appliquée après les qualifications, dimanche sur le circuit de Suzuka.