Massa Williams
Felipe Massa a pris la troisième place des essais qualificatifs du grand prix de Melbourne sur Williams. | Asanka Brendon Ratnayake / ANADOLU AGENCY

Ce qu'il faut retenir de la première grille de départ de la saison

Publié le , modifié le

Des Mercedes toujours loin devant le reste de la meute aux McLaren-Honda qui se traînent en fond de grille, tout ce qu'il faut savoir sur les premières tendances de la nouvelle saison de Formule 1, avant le départ du grand prix de Melbourne dimanche matin (06 heures).

Mercedes toujours loin devant

Les Flèches d'Argent sont toujours virevoltantes. Après une saison 2014 dominée de bout en bout avec un titre de champion du monde par équipe et un titre de champion du monde décroché par Lewis Hamilton, à la lutte jusqu'au bout de la saison face à son coéquipier Nico Rosberg, l'écurie Mercedes a conforté son avance technologique à l'intersaison. C'est du moins ce qui ressort des essais qualificatifs du grand prix d'ouverture de la saison à Melbourne. Lewis Hamilton a mis une gifle à la concurrence en signant une pole-position avec six dixièmes d'avance sur son coéquipier Nico Rosberg, et plus d'une seconde sur le troisième Felipe Massa (Williams). "C'est un samedi idéal, a déclaré Hamilton. Je le dois beaucoup à tous les membres de l'écurie qui ont travaillé durant tout l'hiver pour nous offrir ces performances. Je suis béni d'avoir une telle voiture."

Ferrari revient dans le rétroviseur

Après une saison 2014 très décevante, les ingénieurs de Ferrari ont travaillé très dur cet hiver dans les usines de Maranello pour revenir dans la lutte pour le titre, ou au moins sur le podium après une quatrième place au classement des constructeurs 2014 indigne du statut de l'équipe italienne. Sur la piste de Melbourne, Sébastien Vettel, quadruple champion du monde et recrue phare de la Scuderia pour remplacer Fernand Alonso qui s'est exilé chez McLaren, a signé le quatrième temps. Son coéquipier Kimi Raikkonen est dans son rétroviseur en cinquième position. Les Ferrari sont à la lutte avec les Williams de Massa et Botta qui se classent 3e et 6e. 

Lotus et Grosjean retrouvent le sourire

Seul pilote français aligné en Formule 1 cette saison au volant de Lotus, Sébastien Grosjean espère bien oublier la saison noire traversée par son équipe en 2014 où la team anglaise n'avait engrangé que 10 points sur l'ensemble de la saison ! Mais Lotus revient en Australie avec un nouveau moteur Mercedes, en lieu et place du moteur Renault de l'an passé. Et l'écurie britannique a sorti une nouvelle voiture du garage: la E23. Résultat, le duo Grosjean-Maldonado a signé les 9e et 10e places sur la grille de départ de Melbourne. "Je suis très heureux d'être de retour en Q3, et principalement pour tous ceux qui ont travaillé très dur ces douze derniers mois", a confié Grosjean après les essais. "Nous savions, après les essais hivernaux, que nous avions une bonne voiture, et aujourd'hui nous sommes plus ou moins où nous espérions."

McLaren-Honda à la rue

Le début de saison de l'écurie McLaren-Honda est catastrophique. Pas de bonne augure pour Honda, motoriste de l'écurie, qui revient en F1 après une décennie d'absence. Après un accident très sérieux à Barcelone lors d'essais d'avant-saison, et légèrement blessé, le pilote Fernando Alonso est absent pour l"ouverture de la saison. Il ne doit pas le regretter. Sur la piste australienne, les voitures McLaren-Honda ont avancé à une vitesse d'escargot et s'élanceront de la dernière ligne en 17e et 18e position. Dur pour le champion du monde 2009 Jenson Button, et pour Magnussen, remplaçant d'Alonso à l'autre bout du monde.