button canada 062011
Jenson Button | AFP

Button souffle la victoire à Vettel

Publié le , modifié le

Alors que Sebastian Vettel se dirigeait tout droit vers une sixième victoire cette saison, c'est finalement Jenson Button qui a remporté ce Grand Prix du Canada. Avec pas moins de six arrêts aux stands, le Britannique signe l'une des plus belles victoires de sa carrière (10 au total). Fortement perturbée par des averses de pluie, la course avait été arrêtée pendant deux heures, avant de reprendre non sans quelques nouveaux incidents.

Après 25 des 70 tours prévus, le Grand Prix a été interrompu près de deux heures en raison de la pluie torrentielle qui tombait sur le circuit Gilles-Villeneuve à Montréal. La course a repris vers 21h55 (heures françaises). L'Allemand Sebastian Vettel, parti en position de pointe, menait la course au moment où les commissaires avaient sorti le drapeau rouge. Les premiers tours de roue ont toutefois donné lieu à l'abandon de Lewis Hamilton. Le pilote britannique qui s'était élancé de la 5e place a d'abord touché l'Australien Mark Webber dès le premier virage, poussant le pilote Red Bull en tête-à-queue... Visiblement soucieux de vouloir grappiller des places le plus vite possible, le Britannique s'est en suite raté au freinage en cherchant à dépasser l'Allemand Michael Schumacher (Mercedes). Hamilton s'est alors retrouvé derrière l'autre pilote McLaren, qu'il a heurté une première fois, avant d'essayer de le dépasser en ligne droite. Le champion 2009 a alors répondu en serrant Hamilton contre le muret des stands dans ce 7e tour. Avec la roue arrière-gauche arrachée, Lewis Hamilton a dû abandonner sa monoplace en milieu de piste, provoquant une nouvelle intervention de la voiture de sécurité. Button qui est repassé par les stands, ne pouvaient plus espérer des places de choix.

Après plus d'une heure d'interruption, les organisateurs ne donnaient toujours aucune indication sur la suite des opérations. Pendant ce temps, les monoplaces étaient garées en position de départ sur la grille, les pilotes discutaient tranquillement avec leurs mécaniciens, alors que des commissaires de pistes s'échinaient avec leurs balais, à pousser l'eau hors de la piste. Au moment de l'interruption, Sebastian Vettel (Red Bull) se trouvait en tête de course, devant le Japonais Kamui Kobayashi (Sauber) et le Brésilien Felipe  Massa (Ferrari). Et ce n'est finalement qu'après presque deux heures d'interruption, que la décision de reprendre la course a été prise, avec la voiture de sécurité en tête...

Schumi y était presque

Il fallait attendre le tour 35 pour voir la Safety Car repartir au garage...Vettel se trouvait ainsi en tête, devant Kobayashi, mais ce dernier a rapidement été dépassé par Massa. C'est alors que certains dont Michael Schumacher ont pris la décision de rentrer aux stands pour changer leurs pneus pluie pour des intermédiaires, une décision rapidement suivie par d'autres à l'instar de Button. Dans un virage, Alonso qui tentait de dépasser Button, part à la faute. Sa ferrari se retrouve bloquée sur une bordure, et peste contre le Britannique. Cet accrochage a provoqué une crevaison sur la McLaren de Button qui repart aux stands pour la cinquième fois. Peu après, les spectateurs assistaient à un nouvel accrochage, Sutil accrochant sa Force India sur la McLaren de Schumi, puis Di Resta s'accrochait à son tour avec la monoplace de Heidfeld.

Les conditions tournaient à l'avantage du septuple champion du monde allemand qui enchaînaient les meilleurs tours. Mais Button remontait peu à peu. Au tour 57, la Safety Car intervenait une nouvelle fois en raison des débris laissés par l'aileron de la Lotus Renault, qui était rentré dans la Sauber de Kobayashi. C'est alors qu'un commissaire de course, venu enlever les débris, glisse sur la piste, une monoplace déboule, et l'évite, l'accident est évité de peu ! Une fois la Safety Car repartie, Schumi qui luttait pour une place sur le podium est attaqué en règle par Webber, et celui-ci parvient à le dépasser à trois tours de la fin. Et la victoire finale se jouera finalement dans le dernier tour entre Vettel et Button. Le Britannique a bien joué le coup en maintenant une pression constante sur le champion du monde en titre, et l'Allemand est finalement parti à la faute dans une chicane. Button en profite pour signer la dixième victoire de sa carrière, devant Vettel, Webber et Schumacher, au pied du podium. Avec 161 points, Vettel reste néanmoins en tête du classement pilotes.

Déclarations

Sebastian Vettel (Red Bull, 2e) : "Bien évidemment, je suis déçu. C'était une course difficile du début jusqu'à la fin. J'ai mené chaque tour, à part le dernier, ou une partie du dernier. J'ai sûrement été trop conservateur quand j'étais en tête après la dernière voiture de sécurité. Je n'ai pas assez creusé l'écart. J'essayais de maintenir celui avec les voitures derrière moi. Ensuite, j'ai vu Jenson (Button) arriver. Je poussais que ce serait suffisant. Mais à la fin, j'ai commis une erreur. C'est de ma faute. J'ai un peu bloqué les roues arrière. Et quand cela arrive, il faut laisser partir la voiture un peu plus droit, ce qui m'a fait arriver sur la partie mouillée de la piste. Cela lui a permis de me dépasser assez facilement. Mais pour sûr, c'était une bonne journée. Beaucoup de voitures n'ont pas fini. Il est bon de prendre les points. Cela dit, quand on a la course en main et qu'on la laisse s'en aller... ce n'est pas le sentiment le plus doux."
Mark Webber (Red Bull, 3e) : "C'était une course mouvementée. Au départ, Lewis (Hamilton) a pris le 3e virage pour le drapeau à damier. Nous nous sommes heurtés, même si j'ai essayé de lui laisser de la place. Je sais qu'il est facile de pointer quelqu'un comme ça, mais il a été un peu maladroit à ce moment de la course. J'ai donc perdu beaucoup de places. Que j'ai réussi à reprendre. Ensuite, quand la piste s'est asséchée, une ligne sèche est apparue, hors de laquelle c'était très glissant. C'est alors devenu très dur de se défaire de certains mecs. Des gars expérimentés comme Michael (Schumacher) ou Nick (Heidfeld) savent ce qu'ils font. A la fin de la course, j'ai joué aux dés et j'ai mis les pneus slicks. J'ai été heureux de voir que tout le monde ne m'a pas suivi, ce qui m'a permis de revenir en course pour le podium. Quand Button est arrivé, il volait littéralement."
Michael Schumacher (Mercedes, 4e) : "Je quitte cette course avec un oeil qui pleure et un oeil qui rit. Je ne sais pas si je dois en être excité ou triste. En ayant été en 2e place vers la fin, j'aurais évidemment adoré finir à nouveau à cette position. Mais même si cela n'a pas marché, on peut être heureux de ce résultat et de la grosse bagarre dans laquelle on s'est mis. Une bonne stratégie après le drapeau rouge a rendu tout cela possible. Je suis très heureux pour l'équipe."
Vitaly Petrov (Lotus Renault, 5e) : "D'un côté, finir 5e en ayant terminé 10e est un bon résultat. Mais de l'autre, j'ai vraiment l'impression que j'aurais pu finir sur le podium. Cela dit, je prends volontiers ces points. Nous sommes de retour après certaines courses difficiles."

Classement de la course
1. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes)
les 305,270 km en 4h04:39.537
(moyenne: 74,864 km/h)
2. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault) à 2.709
3. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault) à 13.828
4. Michael Schumacher (GER/Mercedes) à 14.219
5. Vitaly Petrov (RUS/Lotus-Renault) à 20.395
6. Felipe Massa (BRA/Ferrari) à 33.225
7. Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari) à 33.270
8. Jaime Alguersuari (ESP/Toro Rosso-Ferrari) à 35.964
9. Rubens Barrichello (BRA/Williams-Cosworth) à 45.117
10. Sébastien Buemi (SUI/Toro Rosso-Ferrari) à 47.056
11. Nico Rosberg (GER/Mercedes) à 50.454
12. Pedro de la Rosa (ESP/Sauber-Ferrari) à 1 tour
13. Vitantonio Liuzzi (ITA/Hispania-Cosworth) à 1 tour
14. Narain Karthikeyan (IND/Hispania-Cosworth) à 1 tour
15. Jérôme d'Ambrosio (BEL/Virgin-Cosworth) à 1 tour
16. Timo Glock (GER/Virgin-Cosworth) à 1 tour
17. Jarno Trulli (ITA/Team Lotus) à 1 tour
18. Paul di Resta (SCO/Force India-Mercedes) à 3 tours

Les autres concurrents n'ont pas été classés

Classement des pilotes:
1. Sebastian Vettel (GER) 161,0 pts
2. Jenson Button (GBR) 101,0
3. Mark Webber (AUS) 94,0
4. Lewis Hamilton (GBR) 85,0
5. Fernando Alonso (ESP) 69,0
6. Felipe Massa (BRA) 32,0
7. Vitaly Petrov (RUS) 31,0
8. Nick Heidfeld (GER) 29,0
9. Michael Schumacher (GER) 26,0
10. Nico Rosberg (GER) 26,0
11. Kamui Kobayashi (JPN) 25,0
12. Adrian Sutil (GER) 8,0
13. Sébastien Buemi (SUI) 8,0
14. Jaime Alguersuari (ESP) 4,0
15. Rubens Barrichello (BRA) 4,0
16. Sergio Perez (MEX) 2,0
17. Paul di Resta (SCO) 2,0

Classement des constructeurs:
1. Red Bull 255,0 pts
2. McLaren 186,0
3. Ferrari 101,0
4. Lotus-Renault 60,0
5. Mercedes GP 52,0
6. Sauber 27,0
7. Toro Rosso 12,0
8. Force India 10,0
9. Williams F1 4,0

Romain Bonte