Button sort indemne d'une attaque à main armée

Publié le , modifié le

Le Britannique Jenson Button est sorti indemne d'une attaque à main armée contre sa voiture après qu'il eut quitté le circuit du Grand Prix du Brésil samedi à Sao Paulo, a annoncé l'écurie McLaren. "Samedi soir, alors qu'il avait quitté le circuit d'Interlagos pour se rendre à Morumbi (Sao Paulo), des assaillants armés ont tenté de s'approcher de la voiture qui transportait Jenson Button."

"Ni Jenson, ni les autres occupants de la voiture n'ont été blessés", ajoute le texte.Button a été rapidement mis hors de danger par le policier spécialisé dans les situations d'exfiltration qui se trouvait au volant de la voiture blindée transportant le pilote. "Le policier qui conduisait la voiture de Jenson a réagi rapidement et il a réussi à se frayer un chemin dans la circulation mettant Jenson et les autres occupants de la voiture hors de danger avant les ramener à leur hôtel", précise McLaren. Le père de Button ainsi que son manager Richard Goddard et son médecin Mike Collier se trouvaient également dans le véhicule. Goddard a raconté à Reuters qu'ils avaient quitté le circuit à 19h00 (21h00 GMT) et qu'ils se trouvaient pris dans les embouteillages lorsqu'ils ont aperçu une groupe d'hommes sortir en courant d'un immeuble sur leur droite.   

"J'ai remarqué qu'un des types avait une grosse matraque et quelqu'un a crié, 'il y en a un qui a un pistolet'", a-t-il raconté. "Un des types a sorti un pistolet et un autre a sorti une arme encore plus grosse et ils ont commencé à courir vers la voiture. Nous avons crié au chaffeur: 'fonce, fonce, fonce'". Le chauffeur a percuté plusieurs autres véhicules en tentant de se frayer un chemin à travers le trafic. "Par chance la voiture était vraiment solide et nous avions un chauffeur de la police. Sans cela nous nous serions retrouvés dans une très mauvaise posture. Je ne sais pas ce qui aurait pu arriver si on n'avait pas dégagé la voiture", a ajouté Goddard.   

Les autorités brésiliennes vont mettre en place des mesures supplémentaires de sécurité pour le transfert de Button et des autres responsables de l'écurie dimanche de Sao Paulo jusqu'au circuit d'Interlagos. Les écuries de formule un sont particulièrement vigilantes depuis que plusieurs incidents se sont produits au cours des dernières années au moment où des membres des équipes quittaient les circuits de F1.