Kevin Magnussen
Kevin Magnussen | HOCH ZWEI - PICTURE-ALLIANCE - AFP

Barheïn: Magnussen encore devant

Publié le , modifié le

Le Danois Kevin Magnussen (McLaren) a réussi le meilleur temps de la 2e journée des essais de Bahreïn avant la saison 2014 de Formule 1, alors que Sebastian Vettel (Red Bull) a réussi à boucler une soixantaine de tours.

Âgé de 21 ans, le fils de Jan Magnussen, ex-pilote de F1 reconverti en  endurance, débute en F1 comme titulaire. Il s'était déjà fait remarquer à Jerez  en signant le meilleur temps de toute la semaine en Andalousie. Il a récidivé  jeudi, en fin de journée, quand il a passé un train de pneus Pirelli  super-tendres et a creusé un écart d' une seconde et demie sur un autre pilote  de l'armada Mercedes, l'Allemand Nico Hülkenberg (Force India), meilleur temps  mercredi.

La troisième ligne sur la feuille de temps a été remplie par Fernando  Alonso (Ferrari), meilleur temps de la matinée puis dépassé en fin de journée  par ses deux rivaux équipés de moteurs allemands. La bonne nouvelle pour la  Scuderia, c'est que le double champion du monde a pu boucler 97 tours de plus  au volant de la nouvelle F14T et qu'il pourra passer le relais à Kimi  Räikkönen, vendredi et samedi, avec la satisfaction du devoir accompli.

Un autre Allemand, Nico Rosberg, a pris le relais de Lewis Hamilton dans le  cockpit de la Mercedes W05. Il a d'abord provoqué deux drapeaux rouges, et deux  interruptions de séance, le matin, puis s'est mis à tourner comme une horloge,  bouclant 85 tours et complétant le Top 4 de la journée, devant le  "stakhanoviste" finlandais Valtteri Bottas dont la Williams-Mercedes a complété  116 tours, soit l'équivalent de deux GP complets.   

Red Bull: il y a du mieux

Du côté de l'écurie quadruple championne du monde en titre, Red Bull  Racing, cette deuxième journée a été un peu plus productive que la première: 59  tours bouclés, soit quatre fois plus que mercredi, mais un 7e chrono seulement,  derrière la Caterham de Kamui Kobayashi. Le Japonais a profité d'un train de  pneus tendres, en fin de journée, pour passer devant Sebastian Vettel, mais  l'Allemand ne cherchait pas la performance, préférant continuer à se concentrer  sur l'identification des nombreux problèmes de jeunesse de sa RB10 à moteur  Renault.

Les deux Français du camp Renault, Jean-Eric Vergne (Toro Rosso), qui a  bouclé 60 tours dans sa STR9, et Romain Grosjean (Lotus), qui n'a pu en faire  que 18 dans sa E22 à museau asymétrique, sont rentrés dans le vif du sujet,  mais sans trop faire chauffer leurs gommes italiennes. Ils ont quand même fait  un peu mieux que l'Anglais Max Chilton, perturbé toute la journée par des  problèmes d'alimentation d'essence sur sa Marussia à moteur Ferrari.

Deux autres journées de travail sont prévues cette semaine à Sakhir, et  encore quatre la semaine prochaine (27 février-2 mars), après une pause  studieuse dans les usines. Si l'on se concentre sur les deux meilleures écuries  du monde, Mercedes-AMG mène toujours largement aux points dans le match  d'avant-saison, avec 468 tours bouclés en six journées d'essais, contre 94  tours seulement pour Red Bull Racing, à Jerez et Bahreïn.

AFP