La McLaren-Honda MP4-31
La McLaren-Honda MP4-31 | Steven Tee / MCLAREN / AFP

Avec sa MP4-31, McLaren-Honda veut oublier 2015

Publié le , modifié le

L'écurie McLaren-Honda de Formule 1 a présenté dimanche, sur internet, sa nouvelle monoplace, la MP4-31 avec laquelle elle espère oublier au plus vite une saison 2015 catastrophique, terminée au 9e et avant-dernier rang mondial.

Cette nouvelle monoplace sera la seule à utiliser le nouveau moteur Honda  RA616H, un V6 turbo hybride que Ron Dennis, le patron de McLaren, a souhaité  conserver en exclusivité, contre l'avis de son partenaire nippon. Dans un  communiqué, l'écurie de Woking évoque de nombreuses innovations et des  "solutions aérodynamiques remarquablement élégantes" autour d'une intégration  efficace du moteur japonais, le plus petit du plateau... et le moins puissant  l'an dernier. McLaren a conquis huit titres mondiaux des constructeurs entre 1974 et  1998, à ajouter à douze titres pilotes de 1974 à 2008 (Lewis Hamilton). Elle  n'a plus gagné depuis le Grand Prix du Brésil 2012 (Jenson Button) et n'a plus  connu de podium depuis le GP d'Australie 2014, il y a deux ans. L'une des  conséquences, c'est une monoplace encore toute noire, comme en 2015, avec aucun  sponsor-titre et surtout des partenaires techniques.

Profil bas

Le communiqué de dimanche est minimaliste de la part d'une équipe qui a  tout à reconstruire, y compris sa crédibilité, avant d'entamer un retour  éventuel vers les podiums de F1, à moyen terme, face à des rivales beaucoup  mieux équipées. Les deux champions du monde, Fernando Alonso et Jenson Button,  ont conservé leur place mais cette saison 2016 sera forcément décisive pour  leur avenir personnel en F1. La seule information véritable, côté McLaren, de cette dernière semaine de  préparation avant les essais de Barcelone, qui débutent lundi sur le circuit  catalan, est l'arrivée du Japonais Nobuharu Matsushita comme pilote d'essai et  de développement, en plus d'Alonso, Button et du Belge Stoffel Vandoorne,  pilote de réserve. Agé de 22 ans, Matsushita, issu de la filière de pilotes Honda, visera le  titre en GP2, au sein de l'écurie ART GP, et passera des journées entières dans  le simulateur, pour apporter des informations supplémentaires aux ingénieurs de  l'écurie anglo-japonaise.

AFP