Fernando Alonso (Ferrari)
Fernando Alonso | DIMITAR DILKOFF / AFP

Alonso tient la pole

Publié le , modifié le

L'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) partira en pole position pour le Grand Prix d'Allemagne, 10e manche du Championnat du monde de Formule 1, dimanche sur le circuit d'Hockenheim, après avoir signé le meilleur temps samedi de la séance de qualifications. C'est la deuxième pole position consécutive d'Alonso cette saison, après celle du GP de Grande-Bretagne il y a 15 jours, et la 22e de sa carrière en F1.

Le double champion du monde et leader du Championnat 2012 a bouclé son meilleur tour en 1 min 40 sec 621/1000, soit quatre dixièmes de mieux que l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), double champion du monde en titre. "C'étaient des conditions incroyables, ce n'était facile pour personne, avec le risque d'aquaplaning, et heureusement tout s'est bien passé pour moi à la fin, j'ai eu un tour clair, la piste était en train de sécher", a commenté Alonso, sorti d'une séance à suspense, entrecoupée d'averses et marquée par les éliminations prématurées, en Q2, de l'Allemand Nico Rosberg (Mercedes), du Français Romain Grosjean (Lotus) et du Brésilien Felipe Massa (Ferrari). 

"Dans ces conditions, c'est un peu une loterie, et heureusement je n'ai pas perdu le contrôle de ma voiture et je suis en première ligne", a réagi Vettel, qui a devancé de justesse son coéquipier Mark Webber, vainqueur à Silverstone il y a 15 jours, devant Alonso, mais qui sera pénalisé de cinq places sur la grille dimanche, en raison d'un changement de boîte de vitesses avant l'arrivée en Allemagne. La 3e place sur la grille reviendra donc au vétéran du plateau 2012 et autre régional de l'étape, Michael Schumacher (Mercedes), 43 ans. Schumi a aussi joué la pole, après avoir failli disparaître dès la Q1 (17e chrono), et il partira à côté d'un autre Allemand, Nico Hülkenberg, surprise du jour au volant de sa Force India.   

Les deux déçus de ces qualifications bien arrosées sont les deux pilotes britanniques de McLaren, Jenson Button, 7e et Lewis Hamilton, 8e, qui disputera dimanche son 100e Grand Prix, mais les performances de leurs monoplaces, depuis le début du week-end, leur autorisent tous les espoirs pour dimanche.

La grille de départ

   1re ligne:
Fernando Alonso (ESP/Ferrari)
Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault)
    2e ligne:
Michael Schumacher (GER/Mercedes-AMG)
Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes)
    3e ligne:
Pastor Maldonado (VEN/Williams-Renault)
Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes)
    4e ligne:
Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes)
Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault)
    5e ligne:
Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes)
Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault)
    6e ligne:
Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari)
Sergio Pérez (MEX/Sauber-Ferrari)
    7e ligne:
Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari)
Felipe Massa (BRA/Ferrari)
    8e ligne:
Bruno Senna (BRA/Williams-Renault)
Jean-Eric Vergne (FRA/Toro Rosso-Ferrari)
    9e ligne:
Heikki Kovalainen (FIN/Caterham-Renault)
Vitaly Petrov (RUS/Caterham-Renault)
    10e ligne:
Romain Grosjean (FRA/Lotus-Renault)
Charles Pic (FRA/Marussia-Cosworth)
    11e ligne:
Nico Rosberg (GER/Mercedes-AMG)
Timo Glock (GER/Marussia-Cosworth)
    12e ligne:
Pedro de la Rosa (ESP/HRT-Cosworth)
Narain Karthikeyan (IND/HRT-Cosworth)


Webber, Grosjean et Rosberg sont pénalisés de cinq places sur la grille de départ, par rapport aux qualifications, en raison d'un changement de boîte de vitesses sur leur monoplace entre le GP de Grande-Bretagne et celui d'Allemagne.