Alonso-Vettel F1
Les deux pilotes de F1, Sebastian Vettel et Fernando Alonso | AFP - DIMITAR DILKOFF

Alonso quitte Ferrari et laisse la place libre pour Vettel

Publié le , modifié le

L'écurie Ferrari a annoncé officiellement le départ de son pilote vedette Fernando Alonso. L'Espagnol quittera la Scuderia à la fin de la saison alors qu'il ne reste qu'un seul Grand Prix (Abou Dhabi). Après cinq années passées au sein de la Scuderia sans remporter une couronne mondiale, Alonso va laisser sa place au quadruple champion du monde Sebastian Vettel qui a signé dans la foulée pour trois ans. La prochaine destination de Fernando Alonso, double champion du monde (2005, 2006), n'est pas encore connue.

L'un part, l'autre arrive. Quelques minutes après l'annonce du départ de Fernando Alonso, Ferrari a annoncé l'arrivée officielle à partir de la saison prochaine du quadruple champion du monde Sebastian Vettel. Les deux pilotes, au coude à coude au classement général de l'année (Vettel est 4e avec 159 points, Alonso 5e à 157 points), se croiseront donc au sein de la Scuderia Ferrari. "Fernando Alonso quittera l'équipe à la fin de ce championnat, au terme de  cinq années qui lui ont permis de conquérir 1.186 points, 44 podiums et 11  victoires", avait indiqué l'écurie italienne dans un communiqué, alors que le double champion du monde (2005, 2006), âgé de 33 ans, avait encore deux ans de contrat chez Ferrari. L'Allemand, lui, avait annoncé son départ de Red Bull en avril dernier. S'il se murmurait qu'il rejoindrait Ferrari, rien n'était encore officiel. C'est désormais le cas depuis ce jeudi. L'Allemand a signé pour trois ans. "Sebastian Vettel représente une combinaison unique de jeunesse et d'expérience et il a un esprit d'équipe fondamental pour affronter avec Kimi (Räikkönen, son futur coéquipier, ndlr) les défis qui nous attendent", a commenté le responsable de l'écurie italienne, Marco Mattiacci.

Le tweet de Ferrari

Un "rêve" pour Vettel, une "décision difficile" pour Alonso

"Pour moi, c'est un rêve qui devient réalité", a déclaré le quadruple champion du monde de 27 ans. "Quand j'étais un gamin, ma plus grande idole était Michael Schumacher au volant d'une Ferrari et pour moi c'est maintenant un immense honneur de pouvoir en piloter une". Si Vettel jubile, Alonso lui est triste. Forcément. Après cinq ans, c'est une page qui se tourne et celle-ci est difficile. "Ce n'est pas une journée facile aujourd'hui car même si je regarde  toujours l'avenir avec enthousiasme et détermination, mon aventure en tant que  pilote de Ferrari se terminera à la fin de la saison", a déclaré le pilote  espagnol. "C'est une décision difficile", a-t-il ajouté, évoquant son "amour pour  Ferrari" et se déclarant "très fier de tout ce qui a été accompli" avec l'équipe italienne de F1. "Dans le livre d'or des pilotes de Ferrari, Fernando Alonso aura toujours une place d'honneur", a déclaré pour la part le responsable de Ferrari en F1, Marco Mattiacci.

Le tweet de Ferrari