Alonso Fernando Ferrari GP Singapour 09 2010
Fernando Alonso au volant de sa Ferrari | AFP - Roslan Rahman

Alonso, la pole idéale

Publié le , modifié le

L'Espagnol Fernando Alonso a dominé la séance d'essais qualificatifs au Grand Prix de Singapour, ne laissant à personne le soin de s'élancer dimanche de la première place. A ses côtés, la Red-Bull de Sebastian Vettel sera sous la pression des deux McLaren de Lewis Hamilton et Jenson Button. Leader du championnat, Mark Webber ne s'élancera que de la 5e place. Pire encore, Felipe Massa est tombée en panne avec sa Ferrari en Q1, et s'élancera de la dernière place.

Troisième du championnat du monde, Fernando Alonso a mis une énorme pression sur ses rivaux. Surtout sur le circuit en ville de Marina Bay, très apprécié des pilotes et disputé en nocturne. A cinq épreuves de la fin de la saison, l'Espagnol débutera le Grand Prix dans une situation idéale, devant la meute et en ayant à ses côtés Sebastien Vettel sur la première ligne. Néanmoins, la partie n'est pas encore gagnée pour le pilote Ferrari, qui devra surveiller ses rétroviseurs car les McLaren de Lewis Hamilton et de Jenson Button occupent conjointement la deuxième ligne, en embuscade, prêts à profiter du moindre raté à l'allumage pour se propulser aux avants-postes. Et Mark Webber, leader mais devant s'élancer de la 5e position, sait déjà qu'il devra sortir le grand jeu pour conserver son statut à l'issue du week-end. Avec les cinq premiers du championnat aux cinq premières places, le départ promet d'être agité, d'autant plus que ce tracé ne facilite pas les dépassements.

Déjà bien distancé au classement, Felipe Massa a définitivement dit adieu au titre. Les 63 points de retard qu'il comptait sur Webber se sont alourdis d'une dernière place sur la grille de départ. L'arrêt de sa Ferrari sur problème mécanique en milieu de virage alors qu'il n'avait pas encore réalisé de tour rapide en Q1, a condamné son week-end, à moins d'un miracle. Un handicap qui paraît impossible à remonter en course dimanche sur un tracé urbain où les dépassements sont très compliqués.

La Grille de départ

1re ligne:
Fernando Alonso (ESP/Ferrari)
Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault)
2e ligne:
Lewis Hamilton (GBR/McLaren-Mercedes)
Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes)
3e ligne:
Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault)
Rubens Barrichello (BRA/Williams-Cosworth)
4e ligne:
Nico Rosberg (GER/Mercedes)
Robert Kubica (POL/Renault)
5e ligne:
Michael Schumacher (GER/Mercedes)
Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari)
6e ligne:
Jaime Alguersuari (ESP/Toro Rosso-Ferrari)
Nico Hülkenberg (GER/Williams-Cosworth)
7e ligne:
Vitaly Petrov (RUS/Renault)
Sébastien Buemi (SUI/Toro Rosso-Ferrari)
8e ligne:
Nick Heidfeld (GER/Sauber-Ferrari)
Adrian Sutil (GER/Force India-Mercedes)
9e ligne:
Vitantonio Liuzzi (ITA/Force India-Mercedes)
Timo Glock (GER/Virgin-Cosworth)
10e ligne:
Heikki Kovalainen (FIN/Lotus-Cosworth)
Lucas Di Grassi (BRA/Virgin-Cosworth)
11e ligne:
Jarno Trulli (ITA/Lotus-Cosworth)
Christian Klien (AUT/Hispania-Cosworth)
12e ligne:
Bruno Senna (BRA/Hispania-Cosworth)
Felipe Massa (BRA/Ferrari)