Fernando Alonso - Abou Dhabi
Fernando Alonso n'a pas accompli tous ses objectfs cette saison | AFP - FRED DUFOUR

"Abou" de souffle

Publié le , modifié le

Avant dernière épreuve de la saison, le tracé d’Abou Dhabi se dispute pour l’honneur, dans un championnat qui a déjà sacré Sebastian Vettel (Red Bull) depuis le GP du Japon. Il doit surtout permettre de départager quatre pilotes encore en lice pour le titre symbolique de vice-champion du monde sur le circuit de Yas Marina. Le Britannique Jenson Button (McLaren) a réalisé le meilleur temps de la 1re séance d'essais libres vendredi matin.

Button, Alonso, Webber, Hamilton. Ils sont encore quatre en lice… pour la deuxième place du championnat. Le premier compte un suspens bien symbolique mais qui a son importance tant la domination de la RB7 de Sebastian Vettel a été outrageuse durant la saison. Une deuxième place aurait beaucoup de valeur et donnerait un supplément de confiance en vue de la saison 2012. Le dernier objectif à décrocher pour ne pas faire de cet exercice 2011 une année à oublier.

Les essais libres 1 : Le Britannique Jenson Button (McLaren) a  réalisé le meilleur temps de la 1re séance d'essais libres du Grand Prix d'Abou  Dhabi, 18e et avant-dernière épreuve du Championnat du monde de Formule 1,  vendredi sur le circuit de Yas Marina. Avec un chrono de 1 min 40 sec 263/1000, Button devance de 126/1000  l'Australien Mark Webber (Red Bull), alors que l'autre pilote McLaren, le  Britannique Lewis Hamilton est 3e et le double champion du monde en titre,  l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) est 4e.

Car tous sont très loin de leurs objectifs. Chez Ferrari, après avoir perdu le titre la saison dernière sur une malheureuse stratégie de course sur ce même circuit, Fernando Alonso espérait décrocher une troisième couronne mondiale cette saison. Mais très vite, l’Ibère a réalisé sa F150 n’était pas au niveau. Une seule victoire cette saison, à Silverstone, mais une régularité qui lui permet d’encore arracher la deuxième place mondiale. "On essayera de faire de notre mieux ce week-end, sans penser à 2010, a expliqué Pat Fry, responsable châssis de Ferrari. Ce GP est de toute façon déjà archivé dans la mémoire de cette équipe", qui a indiqué "personnellement" aborder la course "comme un rendez-vous normal".

McLaren possédait certainement la seule voiture capable de rivaliser avec Red Bull. La firme de Woking pourra nourrir de nombreux regrets après un début de saison en dents de scie. Jenson Button notamment, champion du monde 2009, et actuellement le mieux placé pour terminer la saison en 2e place pourra se ressasser le zéro pointé obtenu à Silverstone et Hockeinheim... "Nous ne sommes pas aussi bons que Red Bull mais ils ne sont pas aussi loin que ça" a t-il commenté récemment. L'objectif pour lui est désormais de marquer les esprits en terminant l'année devant son coéquipier, Lewis Hamilton : "Ce serait bien de finir devant lui (Hamilton) à la fin de la saison mais remporter un Grand Prix m'importe beaucoup plus", a partagé Jenson Button, victorieux de trois courses cette année.

Vettel garde son emprise

On aurait pu penser que l’acquisition de son deuxième titre consécutif de champion du monde des pilotes étancherait sa soif de victoires, il n’en est rien. A 24 ans, le pilote Red Bull continue de régner sur le plateau de F1. Il se permet même quelques excentricités, comme ce meilleur tour en course en Inde, décroché en toute fin de course, au grand dam de ses supérieurs. « Il sait que nous n'aimons pas cela, confiait Christian Horner, le directeur de l’écurie. On a fait de notre mieux pour le freiner mais il aurait fallu mettre une vache sur le circuit pour le stopper, »

L’un des meilleurs pilotes au volant de la meilleure voiture, insatiable de performances. Avec cinq victoires lors des six dernières courses, la firme autrichienne a tenu à rappeler à la concurrence qu’elle était encore loin de pouvoir rivaliser avec elle. N’oublions pas au passage de féliciter « Baby » Schumi, qui n’est pas juste l’heureux propriétaire de la meilleure voiture du plateau. Le talent est là lui aussi, comme en démontre les 153 points qui le départagent de son coéquipier Mark Webber, actuellement quatrième du classement. Il est aussi le pilote le plus fiable, lui qui est toujours monté sur le podium cette saison, hormis une quatrième place à Hockenheim.Vainqueur des deux premières éditions du circuit, il vise cette année la passe de trois. Une formalité ?