70 000 spectateurs au Castellet pour le GP de France, rêve ou futur proche ?

Publié le , modifié le

Trois jours après que Matignon ait annoncé que le projet d'un retour d'un Grand Prix de F1 en France était "en bonne voie", Stéphane Clair, directeur du circuit Paul-Ricard au Castellet a évoqué son ambition: "Ce serait un grand événement populaire et rassembleur, avec des prix attractifs grâce aux financements apportés par des partenaires publics et privés réunis au sein d'un Groupement d'intérêt public". Et d'évoquer 70 000 spectateurs au Castellet en 2013.

Une étude chiffrant à 50 millions d'euros les retombées d'un tel événement dans toute la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) a été commandée par le Premier ministre François Fillon. Du coup, les responsables des collectivités locales (région et départements) ont déjà donné leur accord de principe pour faire partie du GIP aux côtés de partenaires privés, selon M. Clair. Côté circuit, le projet prévoit "50.000 places assises, dans des tribunes provisoires", au lieu des 5.000 places de gradins disponibles actuellement, et "20 à 30.000 spectateurs de plus" pourraient voir les essais et la course depuis les nombreux talus bordant le circuit, comme dans les années 70 et 80, précise M. Clair. Pour le directeur du circuit Paul Ricard HTTT, le seul impératif est désormais d'avoir le feu vert "avant la fin du premier trimestre 2012", pour faire toutes les demandes et formalités nécessaires en matière de permis de construire, d'aménagement et de respect de l'environnement.