F1: Ecclestone craint pour le GP de Bahreïn en raison des troubles

Publié le

Le grand argentier de la Formule 1, Bernie Ecclestone, a exprimé mercredi la crainte que les manifestations survenues mardi à Bahreïn puissent avoir des répercussions sur le premier Grand Prix de la saison, prévu du 11 au 13 mars dans ce pays. "Le danger est évident, n'est-ce pas?, a partagé Ecclestone, au site internet du journal anglais le Daily Telegraph. Si ces gens veulent faire du bruit pour acquérir une reconnaissance internationale, ce sera vraiment facile."