WEC - Audi résiste à tout

WEC - Audi résiste à tout

Publié le , modifié le

Audi n'est jamais aussi fort que lorsque les éléments se déchaînent. Aux Six Heures d'Austin, sous le déluge, le constructeur allemand a encore muselé Toyota et Porsche. Trois mois après sa victoire lors des 24 heures du Mans, Audi a confirmé en plaçant ses deux R18 e-tron quattro sur les deux premières places du podium.

Devancé en performance par Toyota et Porsche, Audi se faisait du mouron avant le départ des 6 Heures. Mais en course, c'est autre chose. Véritable machine à gagner, la marque aux anneaux a su déjouer tous les pièges. Et il n'en manquait pas. Cette 4e manche du Championnat du monde d'endurance (WEC ) disputée en  partie en nocturne, a dû être interrompue après 1 h 35 minutes de course en  raison d'un violent orage. Au moment de l'interruption provoquée par la sortie de piste de la Toyota  pilotée par le Français Nicolas Lapierre, Audi avait déjà pris les commandes de  l'épreuve disputée sur le circuit des Amériques.

Tréluyer : "On n'a touché personne"

En vieux briscard et sans faire de faute, l'équipage de l'Audi N.2 formé du Suisse Marcel Fässler, du Français Benoît  Tréluyer et de l'Allemand André Lotterer a poursuivi son cavalier seul pour signer sa deuxième victoire consécutive après son succès au Mans. "C'était une course fantastique, s'est réjoui Tréluyer. Beaucoup de choses sont arrivées. La Toyota N.8 était très rapide au départ mais on le savait. Mais nous avions un bon équilibre et on était près d'eux. Après l'interruption dûe à a pluie, on s'est retrouvé devant. Cela m'a permis de contrôler l'avantage sans prendre trop de risques. Comme au Mans, on n'a touché personne. C'est l'une des clés principales cette saison pour monter sur la plus haute marche du podium."

La Toyota N.8 perd gros

Le trio vainqueur a devancé l'Audi N.1 pilotée par le Français Loïc Duval, le Danois Tom  Kristensen et le Brésilien Lucas di Grassi de 53 secondes. La 3e place est revenue au Suisse Sébastien Buémi, au Britannique Anthony  Davidson et au Français Nicolas Lapierre à bord de la Toyota TS040 Hybrid. L'équipage de la Toyota N.8 est le grand perdant du jour, puisqu'il s'était  élancé en pole-position et avait abordé l'épreuve à la première place du classement général. Les 4e et 5e places sont revenus aux Porsche 919 hybrid. Au classement général après quatre des huit épreuves, Fässler, Tréluyer et  Lotterer ont pris les commandes avec 110 points, devant Buémi, Davidson et  Lapierre, 2e avec 91 pts. La 5e manche de la saison, les Six heures de Fuji (Japon), aura lieu en  octobre.

Classement des Six heures d'Austin

​1. Tréluyer-Lotterer-Fässler (FRA-GER-SUI/Audi R18 e-tron quattro) 157 tours en 6H01'52"122
2. Kristensen-Di Grassi-Duval (DEN-BRA-FRA/Audi R18 e-tron quattro) à 53"016
3. Buemi-Lapierre-Davidson (SUI-FRA-GBR/Toyota TS040 Hybrid) à 1'03"945
4. Dumas-Jani-Lieb (FRA-SUI-GER/Porsche 919 Hybrid) à 1 tour
5. Webber-Hartley-Bernhard (AUS-NZL-GER/Porsche 919 Hybrid) à 2 tours
...
8. Howson-Bradley-Matsuda (GBR-GBR-JPN/Oreca 03 R Nissan) (1er catégorie LMP2) à 12 tours
...

Classement général du Championnat du monde d'endurance (après quatre des  huit manches)

1. Benoît Tréluyer (FRA)    110 pts
. André Lotterer (GER)    110
. Marcel Fässler (SUI)    110
2. Sébastien Buémi (SUI)    91
. Anthony Davidson (GBR)    91
. Nicolas Lapierre (FRA)    91
3. Tom Kristensen (DEN)    90
. Lucas di Grassi (BRA)    90
...

Xavier Richard @littletwitman