Toyota N.8 Porsche Fuji
Les Toyota intenables à Fuji | CLEMENT MARIN / DPPI MEDIA

Toyota retrouve les sommets

Publié le , modifié le

Battu par Audi au Mans et à Austin, Toyota a renoué avec le succès sur ses terres aux Six Heures de Fuji, 5e manche du Championnat du monde d'endurance (WEC). Le constructeur japonais a joué une partition sans fausse note après des qualifications parfaitement maîtrisées. A l'issue des 236 tours de la course, Toyota réalise le doublé, la TS040 Hybrid N.8 de Sébastien Buemi et Anthony Davidson devançant la N.7 de Wurz-Sarrazin-Nakajima et les deux Porsche 919 Hybrid.

En revanche, fin de série pour les Audi R18 e-tron quattro qui ont terminé 5e et 6e, à deux et trois tours de la  voiture victorieuse. "Quitter Fuji avec un doublé et la tête du championnat du monde nous procure un sentiment très spécial, a indiqué Sébastien Buemi. Au départt de la course, c'était clairement difficile de faire monter les pneus en température et je me suis retrouvé au milieu d'une grosse bagarre. Le premier tour a été complètement fou. Après cela, on a pris le contrôle des opérations. Ce fût un excellent travail d'Anthony (Davidson) et toute l'équipe. Honnêtement, nous ne pensions pas être si loin devant mais c'est le résultat d'un gros travail. Nous apprécions ce moment mais on va vite se reconcentrer sur les prochaines courses. Le résultat d'aujourd'hui est un bon signe pour le reste de la saison."