Toyota devant la meute
Toyota devant la meute des GT au Mans | Xavier Richard

L'endurance prête à faire sa mue

Publié le , modifié le

Objet de toutes les attentions de la part des constructeurs et équipes privées, le cadre des courses d'endurance a été validé par le Conseil Mondial de la FIA. Les grandes lignes sont connues et ne feront l'objet que d'un ajustement ultérieur.

Révolution en LMP1

C'était le plus gros chantier mais il prend forme. Voitures phares de l'endurance, les LM P1 seront plus que jamais les précurseurs des technologies de demain. En 2014, les concurrents devront faire avec une quantité bien précise de carburant définie pour un tour. La consommation sera calculée en permanence sur une moyenne de trois tours. Si celle-ci dépasse la valeur limite fixée par le législateur selon la motorisation adoptée, des sanctions, toujours à l'étude, seront appliquées. La valeur sera définie sur la base du circuit des 24 Heures du Mans. Entre hybrides, essence, diesel, il convient désormais de distinguer les autos. La FIA et l'ACO ont créé les LM P1-L (Le Mans Prototype 1 – Light) et LM P1-H (Le Mans Prototype 1 – Hybride). La première catégorie (non-hybrides) est réservée aux écuries privées. La seconde concerne les hybrides et est ouvertes aux équipes privés et officielles. 

Changement des points,  pause en LM P2

Dans le but d'accroître l’intensité de la compétition, le titre Constructeurs au Championnat du Monde d'Endurance de la FIA sera attribué à la marque inscrivant le plus grand nombre de points avec deux voitures au terme de chaque course et non plus une comme actuellement. En cas d’engagement éventuel d’une troisième voiture, celle-ci sera jugée transparente au Championnat constructeurs, les points étant attribués aux deux mieux classées. Les pilotes de la troisième inscriront eux les points afférents au classement qui leur est réservé. Chez les petits protos, la crise a réduit les ambitions. La catégorie ne bougera donc pas avant le terme de la saison 2016.

Rapprochement FIA GT3 et LM GTE

Comme en LMP2, l'échéance porte sur 2016. La prise de conscience a enfin eu lieu pour rapprocher les disciplines du Grand Tourisme. "Les principes d’une convergence entre les actuelles LM GTE et les FIA GT3 ont été retenus par l’ACO et la FIA et validés par les différents constructeurs de GT", a annoncé l'organisateur des 24 Heures du Mans et promoteur du WEC. "L’objectif est de présenter le nouveau règlement technique qui régira les futures catégories GT (baptisées provisoirement GT et GT +) au Conseil Mondial Sportif de la FIA en juin 2014 pour une application dès la saison sportive 2016." Enfin, un appel d'offres pour un seul manufacturier de pneumatiques va bientôt être lancé en LM GTE Am. Il permettra de réduire les coûts d’exploitation.