Fernando Alonso
Le pilote espagnol, Fernando Alonso. | Francois Flamand / DPPI Media / DPPI

Fernando Alonso arrêtera l'endurance après les 24h du Mans en juin

Publié le , modifié le

Double champion du monde de Formule 1 en 2005 et 2006, Fernando Alonso (37 ans) a décidé, en accord avec son team Toyota Gazoo Racing, d'arrêter l'endurance. Cela sera effectif après les prochains 24h du Mans qui se dérouleront les 15 et 16 juin prochains. "Le temps est venu maintenant de s’attaquer à de nouveaux défis, et les opportunités intéressantes ne manquent pas chez Toyota" a précisé Alonso dans un communiqué officiel.

L'information, relayée par nos confrères de Motorsport.com, avait commencé à fuiter il y a une quinzaine de jours. En cette journée du 1er mai, c'est désormais officiel : Fernando Alonso arrêtera l'endurance après les 24h du Mans (15-16 juin) ! Dans un communiqué officiel, le team Toyota Gazoo Racing précise en effet que le double champion du monde de F1 allait "se lancer de nouveau défis sportifs" après la plus célèbre des courses d'endurance au monde qu'il avait remportée l'an dernier en compagnie de Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima.

Le Dakar en ligne de mire

Des défis qui se feront toujours au sein de l'écurie nippone comme a pu l'affirmer l'Espagnol visiblement très satisfait de sa première expérience en endurance : "J'ai été heureux de rouler pour Toyota Gazoo Racing en Championnat du Monde d'Endurance, mais ce chapitre se termine. La victoire au Mans l'an dernier est l'un des temps forts de ma carrière dans ma quête de la Triple Couronne et je me souviendrai toujours de cette réussite collective. Le temps est venu maintenant de s'attaquer à de nouveaux défis, et les opportunités intéressantes ne manquent pas chez Toyota." Des paroles qui vont dans le sens d'une future participation au Dakar qui s'élancera de l'Arabie Saoudite le 5 janvier prochain. Fernando Alonso serait en effet en train de négocier cette éventualité après avoir testé un Toyota Hilux en début d'année.

Partir pour mieux revenir ?

Pour autant, l'ancien pilote de Ferrari et de Renault, qui vise également la Triple Couronne (GP de Monaco, 24h du Mans, 500 miles d'Indy), n'a pas tiré un trait définitif sur l'endurance. C'est en tout cas ce qu'il avait laissé entendre mardi dans les colonnes de L'Equipe : "J'aime cette catégorie, l'endurance, sa façon de courir [...] Mais même si, à court terme, ce n'était plus le cas, je continuerai en endurance dans le futur car j'aime tellement cela." Enfin, celui qui fait la bonne affaire n'est autre que Brendon Hartley, vainqueur des 24h du Mans 2017 avec Porsche. Le Néo-Zélandais remplacera Fernando Alonso au volant de la Toyota TS50 Hybrid à l'issue de cette saison qui s'achèvera en beauté sur le circuit Bugatti du Mans, ultime épreuve de la fameuse Supersaison d'endurance WEC sur deux ans.

Endurance