La Toyota hybride
La Toyota hybride du trio Wurz - Sarrazin - Nakajima | MAXPPP - PQR - NICE MATIN - ERIC ESTRADE

Doublé Toyota aux 6h de Silverstone

Publié le , modifié le

Les Toyota hybrides ont signé un doublé dimanche aux Six Heures de Silverstone, dans la première manche du Championnat du monde d'endurance (WEC), devant la Porsche de Mark Webber, pour le grand retour de la marque allemande et du pilote australien. Les deux Audi R18 e-tron quattro, tenantes du titre, sont parties à la faute et ont abandonné.

La victoire est revenue à l'équipage de la N.8, composé du Suisse Sébastien  Buemi, pilote de réserve de Red Bull en F1, du Français Nicolas Lapierre et du  Britannique Anthony Davidson, dont la Toyota TS040 Hybrid était partie de la  troisième ligne sur la grille, devant le trio de la N.7 composé de l'Autrichien  Alex Wurz, du Français Stéphane Sarrazin et du Japonais Kazuki Nakajima.

A ce moment-là, le trio de la N.7, composé de l'Autrichien Alex Wurz, du  Français Stéphane Sarrazin et du Japonais Kazuki Nakajima, a roulé en pneus  pluie et perdu de précieuses secondes qu'il n'a pas pu rattraper par la suite,  lors d'une course interrompue plusieurs fois par la sortie de la voiture de  sécurité à la suite d'accidents sans gravité.

Les Audi abandonnent

Le podium a été complété par la Porsche 919 Hybrid de Webber, associé au  jeune Néo-Zélandais Brendon Hartley et à l'Allemand Timo Bernhard.  L'Australien, dont Silverstone est l'un des circuits préférés, n'avait plus  couru en endurance depuis 1999, dans une Mercedes, et vient de passer douze  saisons complètes en Formule 1. La course s'est terminée sous la pluie et a définitivement été interrompue  à une demi-heure de l'arrivée, pour des raisons de sécurité.

Les deux Audi R18 e-tron quattro N.1 et N.2, tenantes du titre mondial,  avaient été éliminées prématurément. C'est la première fois depuis l'épreuve  américaine de Petit Le Mans, à l'automne 2011, que les voitures de la firme aux  anneaux qui dominent l'endurance depuis une douzaine d'années, ne terminent pas  une course d'endurance. L'autre Porsche 919 Hybrid, victime d'un problème hydraulique à la suite de  la perte d'une roue, a elle aussi arrêté les frais en début de course, mais  cela n'enlève rien à la performance de la marque la plus souvent victorieuse au  Mans. La dernière fois c'était en 1998, avant une longue interruption de séance  et 16 ans d'absence dans la catégorie reine des prototypes LMP1.

Six Heures de Silverstone, première ​manche du WEC 2014, course:

    1. Buemi-Lapierre-Davidson (SUI-FRA-GBR/Toyota TS040 Hybrid)
    2. Wurz-Sarrazin-Nakajima (AUT-FRA-JPN/Toyota TS040 Hybrid)
    3. Webber-Bernhard-Hartley (AUS-GER-NZL/Porsche 919 Hybrid)
    4. Prost-Heidfeld-Beche (FRA-GER-SUI/Lola-Toyota)
    5. Pla-Rusinov-Canal (FRA-RUS-FRA/Morgan-Nissan)
    (1er catégorie LMP2)
    ...
   
    Principaux abandons:
    Dumas-Jani-Lieb (FRA-SUI-GER/Porsche 919 Hybrid), problème hydraulique
    Kristensen-Duval-di Grassi (DEN-FRA-BRA/Audi R18), sortie de piste
    Fässler-Lotterer-Tréluyer (SUI-GER-FRA/Audi R18), sortie de piste

francetv sport @francetvsport

Endurance