Audi R18 e-tron quattro N.1 Spa qualifs
L'Audi R18 e-tron quattro N.1 à Spa | DR

Des Audi sur toutes les lignes

Publié le , modifié le

Audi n’a rien laissé à la concurrence lors des qualifications des 6 Heures de Spa, deuxième manche du championnat du monde d’endurance. La R18 e-tron quattro N.1 a devancé la version longue N.3 et la N.2. Toyota a confirmé son déficit de performance avec les 4e et 5 temps de ses TS 030 Hybrid.

 

Peu importe le format des qualifications, Audi était bien supérieur vendredi sur le circuit de Spa-Francorchamps. Les prototypes allemands ont facilement dominé les débats, se battant uniquement entre eux pour savoir qui accrocherait la pole position. A la moyenne des temps des deux pilotes choisis pour la qualifs, le duo Fässler-Lotterer a été le plus rapide (1’59’’961). Si surprise il y a, elle vient de la R18 « longue queue » de Géné et Di Grassi qui est créditée du 2e chrono moyen (2’00’’236). Pour un test grandeur nature, l’Audi n’a pas seulement brillé sur un secteur mais bien sur tout le circuit. La déception est donc japonaise car les Toyota TS 030 n’ont jamais semblé en mesure de titiller les R18. A vérifier en course mais cela ressemble fort au week-end de Silverstone en avril dernier.

En LMP2, le Pecom Racing, lui aussi victorieux en Angleterre, continue son cavalier seul mais de peu sur la Zytek N.38 du team Jota. Suivent juste derrière deux Morgan du Oak Racing (N.24 et N.35) qui seront dans le coup pour un podium. Après Silverstone, on grinçait des dents dans la catégorie des LMGTE. Ça va continuer car les Aston Martin ont dominé en Pro et en Am aux détriments des Ferrari et Porsche. Ces équipes pestent contre la bride trop généreuse accordée aux Anglaises. Les Vantage en ont bien profité. A moins qu’un jeu de poker menteur se soit installé dans le paddock pour éviter une réduction des performances avant Le Mans…

Xavier Richard @littletwitman

Endurance