Une Audi devant une Toyota
Une Audi R18 e-tron quattro (N.1) devant une Toyota TS030 (N.7), c'était l'ordre d'arrivée à Silverstone dans le WEC 2012 | DR

Audi-Toyota, on remet ça !

Publié le , modifié le

Après une première saison très prometteuse sportivement, le championnat du monde d'endurance (WEC) redémarre ce week-end à Silverstone. Dans le temple du sport automobile anglais, Audi, champion sortant, et Toyota, son unique challenger, sont à armes égales avec leur prototype hybride. Deux voitures de chaque côté, des pilotes de haut vol et un titre à se disputer en attendant le grand retour de Porsche en 2014.

Audi, Toyota, Lotus, Ferrari, Corvette, Aston Martin, Alpine en attendant Nissan et Porsche. Qui a dit que le secteur automobile était en pleine crise ? OK, l'économie du sport automobile est très fragile mais voir un tel plateau en ces temps difficiles est une excellente nouvelle. L'autre bonne nouvelle, c'est qu'après une première saison palpitante mais tronquée par l'arrivée tardive de Toyota (le constructeur japonais avait fait l'impasse sur les deux premières manches de la saison, ndlr), l'an 2 s'annonce plus indécis. Parce que les TS030 Hybrid seront là dès le départ et qu'elles restent sur deux victoires de rang en fin d'année 2012. "Rien ne vaut les frissons de la course et j’ai hâte de commencer, avoue Alex Wurz, le pilier de l'équipe. La saison passée s’est finie en beauté puisque Toyota Racing a gagné les deux dernières manches du WEC, et nous comptons bien poursuivre sur cette lancée à Silverstone." En Angleterre, Toyota se présentera avec deux protos de 2012. La voiture 2013 n'apparaîtra elle qu'aux 6 Heures de Spa début mai. Dans le camp nippon, on s'est pris au jeu et la victoire est clairement visée en WEC comme au Mans. "C’est la fièvre chez Toyota Racing, à l'heure d'entamer notre première saison intégrale de WEC, Yoshiaki Kinoshita, le patron de l'écurie. L’an dernier a signé notre grand retour à l’endurance, et nous sommes très fiers des résultats accomplis. Mais bien sûr, nous voulons faire plus fort encore et 2013 sera pour nous un véritable test, car nous allons affronter ce concurrent de poids qu’est Audi pour le titre de Champion du Monde."

Hybride revu et corrigé chez Audi

Chez Audi, l'hiver a été studieux. La victoire au Mans n'a pas effacé les revers subis en WEC à Sao Paulo, Fuji et Shanghaï comme face à Peugeot en son temps. Le géant d'Ingolstadt ne tremble pas mais la compétitivité des Japonaises avec seulement quelques mois au compteur ont poussé les ingénieurs à repousser les limites de la R18 e-tron quattro. Le système hybride a ainsi été repensé et la cure d'amaigrissement s'est poursuivie. "Une évolution de la révolution" a indiqué avec autorité Audi dans un communiqué. A noter également l'apparition d'une aide à la conduite sous la forme de deux caméras au niveau des pontons avant. Un dispositif anti-collision pour McNish et consort. Le Dr Ullrich, patron d'Audi Sport, a donc tout pour être satisfait. "La défense du titre pour Audi débute dans le berceau du sport automobile européen. Après notre victoire à Sebring en mars, nous sommes très excité par notre premier duel avec Toyota." Tenant du titre, Audi n'a certes plus rien à prouver mais il a beaucoup à perdre en attendant l'arrivée de son cousin germain Porsche. La marque aux anneaux a d'ailleurs précisé que l'arrivée de la firme de Stuttgart ne changera rien à son programme en endurance.

Du beau monde en GT

Si le duel entre Audi et Toyota va occuper le devant de la scène médiatique, les autres catégories ne vont pas "que" remplir les grilles, d'autant que le nombre de LMP1 engagées en WEC laisse franchement à désirer (7 prototypes, ndlr). Les LMP2 vont donc assurer le spectacle même si c'est en GT que les grands noms se bousculent. Comme Sebastian Buemi de Toyota, deux autres pilotes venus de la F1 ont trouvé refuge en endurance, mais en GT: le Japonais Kamui Kobayashi, 26 ans seulement, rejoint Giancarlo Fisichella chez Ferrari (AF Corse), après trois saisons chez Sauber F1, et le  Brésilien Bruno Senna, lâché par Williams, roulera dans une Aston Martin. Dans cette même catégorie GTE-Pro, Porsche alignera aussi deux voitures officielles, histoire de bien préparer son grand retour en 2014 dans la catégorie-reine. Une trentaine de voitures sont engagées dans cette manche d'ouverture, où  une petite révolution sera introduite en qualifications: les deux meilleurs  temps des deux principaux pilotes, par voiture, seront ajoutés, et la moyenne de ces quatre tours permettra de constituer la grille de départ. Fini la pole en solitaire. L'homogénéité de l'équipage sera récompensé.

En lever de rideau, et sur une durée de trois heures seulement, 25 autres  voitures disputeront samedi après-midi la 1re manche de l'European Le Mans  Series (ELMS), la 2e division de l'endurance.

Calendri​er 2013 du WEC

14 avril: 6 Heures de Silverstone (GBR)
4 mai: 6 Heures de Spa-Francorchamps (BEL)
22-23 juin: 24 Heures du Mans (FRA), coefficient 2
1er septembre: 6 Heures de Sao Paulo (BRA)
22 septembre: 6 Heures d'Austin (USA)
20 octobre: 6 Heures de Fuji (JPN)
10 novembre: 6 Heures de Shanghaï (CHN)
30 novembre: 6 Heures de Bahreïn (BRN)