Fernando Alonso
Fernando Alonso | ANDREJ ISAKOVIC / AFP

Alonso échoue à se qualifier pour les 500 miles d'Indianapolis

Publié le , modifié le

L'Espagnol Fernando Alonso (McLaren) ne participera pas à la 103e édition des 500 miles d'Indianapolis le 26 mai, après avoir manqué sa dernière chance de qualification dimanche.

Le double champion du monde de Formule 1 a terminé à la quatrième place du "Last row shootout", la séance de qualification réservée aux six pilotes les plus lents de la première journée samedi. Il devait terminer à l'une des trois premières places pour pouvoir s'élancer depuis la dernière ligne sur la grille de départ dimanche prochain. Alonso, 37 ans, était 3e de cette session avant le passage du dernier pilote en lice, l'Américain Kyle Kaiser.

Mais Kaiser, au volant d'une monoplace de la plus modeste écurie du plateau Juncos, l'a devancé de justesse et s'est emparé de la dernière place qualificative. Il s'agit d'un échec retentissant pour Alonso et McLaren. L'Espagnol espérait devenir le deuxième pilote de l'histoire après le Britannique Graham Hill à remporter la Triple Couronne du sport automobile, après ses succès dans le Grand Prix de Monaco en F1 et aux 24 Heures du Mans en endurance. Mais depuis le début des essais libres mardi, il a collectionné les déboires et les désillusions, avec un déficit de puissance, un problème électrique et une sortie de piste mercredi où il a détruit sa monoplace.

McLaren, qui avait fait le choix de préparer sa propre monoplace, a travaillé sur la voiture d'Alonso jusqu'au dernier moment, en recevant l'aide d'autres écuries, mais cela n'a pas suffi. "Les changements ont beaucoup aidé, mais sans entraînement c'était difficile. On a donné le meilleur de nous-mêmes, la voiture était bien", avait déclaré Alonso, juste après ses quatre tours. Il a suivi la fin de la séance entouré de photographes et de caméras de télévision. Après le passage de Kaiser, qui l'a privé de la qualification, il est parti sans dire un mot, dans une voiturette de golf. Pour sa première participation à l'épreuve, en 2017, Alonso avait intégré l'écurie Andretti, l'une des références du Championnat IndyCar. Il avait joué les premiers rôles durant la course, avant d'être contraint à l'abandon sur casse moteur à une vingtaine de tours de l'arrivée.
 

AFP

Endurance