Audi départ SIlverstone
Audi a retrouvé le chemin du succès en 2016 | FLORENT GOODEN / DPPI Media

6 Heures de Silverstone : Audi démarre en trombe

Publié le , modifié le

La nouvelle saison du championnat du monde d'endurance (WEC) est bien lancée avec une superbe course à Silverstone. Audi a réussi son retour au premier plan en s'imposant devant Porsche et Toyota. Les deux constructeurs allemands se sont longtemps échangés la première place avant que la R18 N.7 de Tréluyer-Fässler-Lotterer ne prenne un avantage définitif sur la 919 Hybrid N.2 (+ 46"065). Toyota a fait bonne figure en plaçant une TS050 à un tour. Ligier et Ferrari ont signé un doublé, respectivement en LMP2 et en GTE-Pro.

On s'est régalé ! Des dépassements, du suspense, des crashes, les 6 Heures de Silverstone ont offert un superbe spectacle et redistribué les cartes de l'endurance. Devant 52.000 spectateurs, Audi a retrouvé la gagne, ce qui n'était plus arrivé depuis Spa en mai 2015. C'est avec son équipage phare Tréluyer-Fässler-Lotterer, auteur d'une course parfaite, qu'Audi a dompté Porsche. Cela valide la nouvelle R18 et son système hybride même si la N.8 a dû abandonner sur un problème mécanique. Arrêtée au milieu de la piste, elle a provoqué l'entrée d'une voiture de sécurité et l'intervention d'un mécanicien d'Audi dépêchée en urgence auprès de la voiture allemande. Porsche et Toyota ont eux aussi perdu une auto. Alors en tête, la N.1 pilotée par Hartley a heurté une Porsche de la catégorie GT et s'est retrouvée sur le flan. Pour le proto nippon, c'est l'éclatement du pneu arrière droit qui a provoqué en arrachage par petits morceaux de la carrosserie.

Au niveau du chrono, les trois ténors du WEC se tiennent en deux dixièmes dans leur meilleur tour. Un signe encourageant même s'il faut regarder la constance sur plusieurs relais et la consommation. A ce petit jeu, Audi s'est montré le meilleur mais Porsche et Toyota ont tout misé sur Le Mans au tracé unique. Le suspense a également été de mise en LMP2 où la bataille a fait rage entre les Ligier, Oreca, Alpine et Gibson. La JS P2 N.43 du team RGR Sport by Morand a remporté la catégorie avec une belle 6e place au scratch et à seulement deux tours d'une Rebellion. La Ligier a devancé sa soeur d'Extreme Speed Motorsports et l'Oreca du G-Drive Racing. Alpine rate le podium de peu avec la N.36. En GT, le triomphe est total pour AF Corse qui a gagné avec ses Ferrari. La 488 GTE N.71 s'est imposée en Pro et la F458 Italia N.83 en Am. Pour leur première apparition en WEC, les Ford GT ont vu le drapeau à damier à deux tours des leaders. Un résultat encourageant face à une concurrence très relevée. Rendez-vous dans trois semaines à Spa, dernière répétition avant les 24 Heures du Mans (18-19 juin).