Pole position pour Simon Pagenaud aux 500 miles d'Indianapolis
Pole position pour Simon Pagenaud aux 500 miles d'Indianapolis | Chris Graythen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

En Indycar, début de saison repoussé, Simon Pagenaud, champion 2016, dévoile son quotidien

Publié le , modifié le

La saison Indycar devait reprendre le weekend dernier en Floride. Les quatre premiers Grand Prix ont finalement été purement et simplement annulés pour cause d’épidémie. Le championnat ne devrait pas reprendre avant début mai, au plus tôt. Vainqueur des derniers 500 miles d’Indianapolis, champion Indycar 2016, vice-champion 2019, Simon Pagenaud prend son mal en patience. Témoignage d’un Français d’Amérique…

Simon, quelle est aujourd’hui la situation aux Etats-Unis ?
Simon Pagenaud : "Tous les Etats-Unis sont impactés. On est globalement sur le même rythme que l’Europe. On est juste en retard par rapport aux précautions européennes. On a un décalage dans la propagation : on prend les mêmes mesures, mais 48h plus tard ! Mais c’est très variable selon les états : en Californie, dans l’Ohio, certains bars et restaurants ont fermé. Mais ici, à Charlotte (Caroline du Nord, où il réside), je n’ai pas l’impression que les choses ont beaucoup changé.  Dans la vie de tous les jours, il y a toujours autant de trafic. Quelques business sont touchés, mais pour le reste, tout fonctionne normalement. Les salles de sport et les centres commerciaux sont ouverts ! Les gens sont dans l’attente, pas forcément inquiets."

"L'usine est fermée aux visiteurs"

Quelle est l’ambiance chez Penske (l’écurie du pilote français, la plus titrée du championnat Indycar, basée à Mooresville, Caroline du Nord) ?
S.P.: "L’usine est fermée aux visiteurs. Nous avons une réunion demain soir pour savoir si ça rouvre ou pas. On avait une séance d’essais prévue mardi, elle a été annulée. La saison devrait reprendre au GP d’Indy, mi-mai. Tout est en suspens."

De l'entretien et des choses à faire à la maison

A titre personnel, comment se passe les journées ?
S.P.: "Avant votre appel, j’étais justement en ligne avec mon préparateur physique! Il prend soin de moi! Il me concocte un nouveau programme, entre 'prépa' physique et simulateur. Je suis en forme maintenant, il faut se réorganiser pour ne pas 'foutre en l’air' tout ce qu’on a fait cet hiver. Plus généralement, depuis mon retour de Floride, je reste isolé. Je prends des précautions. Et puis, j’ai du travail à faire dans la maison !"

Vous prenez des nouvelles de France ?
S.P.: "Tous les jours. Je suis connecté à une application. Mon emploi du temps s’est bien réduit, je suis en permanence l’évolution de la situation."

Gael Robic gael_robic