La Peugeot 908 du team Oreca - LM 2010
La Peugeot 908 du team Oreca | Rami

Duval et Lapierre piliers d'Oreca

Publié le , modifié le

Après une saison 2010 convaincante, notamment lors des 24 Heures du Mans, Loïc Duval et Nicolas Lapierre ont resigné pour une année avec l'écurie varoise Oreca-Matmut. Un choix de coeur et de raison pour Hugues de Chaunac. "La présence de Loïc aux côtés de Nicolas me paraissait évidente", a expliqué le patron du team. Nicolas est devenu une référence de l’Endurance. Quant à Loïc, j’avais déjà apprécié son approche en 2008 et il a encore gagné en maturité depuis."

Avec une Peugeot 908 ou une 90X, Hugues de Chaunac sait qu'il disposera d'un matériel de pointe en Le Mans Series. Le choix des pilotes était lui aussi essentiel pour convaincre le Lion et les partenaires de l'écurie. Champion Super GT au Japon et auteur du meilleur tour au Mans en 2010, Loïc Duval allie fougue et fiabilité. Quant à Nicolas Lapierre, il assure avec talent la continuité dans l'équipe varoise. "Avec ces deux pilotes, qui ont fait leurs premiers pas aux 24 Heures avec nous, nous tenons l’un des meilleurs tandems, assure De Chunac. Nous misons sur la jeunesse, mais surtout sur un talent indéniable et une bonne connaissance de l’Endurance. C’est un équipage qui peut viser haut !"

Duval ne s'est pas fait prier pour apposer sa signature sur le contrat proposé par Oreca. Une excellente opportunité pour le Chartrain d'assoir son nouveau statut en endurance. "J’ai été comblé par les opportunités proposées par l’équipe, qui donne sa chance aux jeunes dans une épreuve aussi importante que Le Mans, explique-t-il. Nous avons appris à nous connaître et nous serons encore plus efficaces en 2011. J’espère que nous aurons l’occasion de concrétiser les promesses montrées en juin dernier. Je suis heureux de poursuivre avec Nicolas. Nous avons été concurrents en monoplace, équipiers puis coéquipiers aujourd’hui en LMP1. Nous sommes de la même génération, avec un feedback technique relativement proche. Il y a une bonne osmose et c’est ce qu’il faut dans ce type de courses."

Au diapason de son coéquipier, Nicolas Lapierre enregistre lui aussi sa prolongation avec satisfaction. "J’ai toujours dit qu’avec Oreca, je voulais m’inscrire dans la durée et que je jouerais la continuité si nous poursuivions notre progression. C’est le cas depuis 2008. J’attaquerai donc ma quatrième saison avec le team et je suis persuadé que nous aurons tout pour obtenir des excellents résultats. Pour moi, c’est un choix logique. Je suis content de rouler avec Loïc, avec qui j’ai couru en Asian Le Mans Series, puis cette saison à plusieurs reprises. On se connaît depuis un petit moment et nous avons formé un bon duo. Nous avons le même âge, la même approche. J’attends désormais de voir quelle voiture et quel programme nous aurons en 2011. Mais je fais confiance à Hugues. L’objectif principal sera de nouveau Le Mans. Le but est d’aller au bout. Tous les éléments sont en place pour bien faire. Je ne vois pas ce que l’on peut demander de plus !" Au Mans, il manque un 3e larron. Présent lors des deux dernières éditions, Olivier Panis ne sera peut-être pas celui-là.