Romain Dumas (Porsche)
Romain Dumas va se frotter à Pikes Peak avec une Porsche 997 GT3-R | DR

Dumas se frotte au Pikes

Publié le , modifié le

Accroc aux mythes ! Après Le Mans, Sebring et le Nürburgring, Romain Dumas va s'attaquer à la plus célèbre course de côte du monde : Pikes Peak. Le Gardois sera l'une des attractions de la 90e édition. Le 8 juillet prochain, il tentera de s'imposer au volant de la Porsche 997 GT3-R.

20 km de montée. 150 virages. Une arrivée à 4 301 mètres. Le point culminant du Colorado et un sommet à conquérir pour les machines les plus puissantes et les plus folles. n attendant le retour officiel de Porsche en endurance (ndlr : 2014), Dumas se démultiplie. A côté de ses essais avec la firme de Stuttgart et le WEC avec Audi, l'Alésien a la tête dans les nuages. "J’ai longtemps rêvé de courir à Pikes Peak, avoue Romain Dumas. Le duel Audi-Peugeot a bercé ma jeunesse. Je me souviens des images d’Ari Vatanen et j’ai eu l’occasion de rencontrer Walter Rörhl, qui a été le premier à passer sous les onze minutes. Etre au départ d’un tel mythe, c’est déjà un rêve qui va devenir réalité. De par son histoire, de par ses caractéristiques, Pikes Peak est un défi qu’il faut aborder avec humilité. C’est un grand challenge, une aventure qui ne ressemblera à aucune autre dans ma carrière !"

Une année d'apprentissage

En juillet, pour sa première participation, Dumas ne s'attend pas à inscrire son nom au palmarès de l'épreuve. Sa Porsche 997 manquera cruellement de puissance par rapport à certaines machines. En revanche, il espère apprendre beaucoup pour revenir encore plus fort. "Cette première participation sera placée sous le signe de l’apprentissage, indique-t-il. "Je vais découvrir un nouvel univers, totalement impossible à simuler bien évidemment. Cette expérience sera sans aucun doute très intéressante. Je tenais à effectuer mes premiers pas à Pikes Peak avec une Porsche et après réflexion j’ai opté pour la Porsche 997 GT3-R : je connais bien cette auto et ses qualités ! Il faut être sage et réaliste : face à de véritables spécialistes, dont les voitures seront bien plus puissantes, je ne vais pas me batte pour la victoire générale cette année. Mais à terme je veux accrocher cette course à mon palmarès !"