Romain Dumas portrait Pikes peak
Romain Dumas | DR

Dumas accroc à Pikes Peak

Publié le , modifié le

Pour la 3e année consécutive, Romain Dumas sera au départ de la course de côte la plus célèbre de la planète, la Pikes Peak International Hill Climb. Après avoir frôlé la victoire en 2012 et barré par Loeb en 2013, l'Alésien retentera sa chance le 29 juin prochain.

"Je suis du genre à aller de l’avant et, malgré la déception vécue l’an dernier, je suis déterminer à ajouter Pikes Peak à mon palmarès !", avoue Romain Dumas dans un communiqué. "J’ai toujours su qu’il fallait aborder cette épreuve avec humilité et c’est la première chose que j’ai à l’esprit pour ce défi en 2014. Mais je ne veux pas cacher mon ambition. Je pense que nous avons les éléments pour briller. Il faut désormais assembler parfaitement toutes les pièces du puzzle. L’ensemble du team le veut et nous inscrirons d’ailleurs cette phrase sur la voiture : #MakeYourDreamsComeTrue. Cela résume bien la passion qui anime l’équipe et l’aventure humaine que nous vivons. Pikes Peak, c’est une belle histoire dont nous n’avons pas encore écrit la fin. Nous voulons y ajouter un beau chapitre ! »

Avec une Norma M20 à moteur Honda

Dumas espère conquérir les nuages du Colorado avec une Norma M20 à moteur Honda. Son équipe a déjà travaillé sur le prototype avant de réaliser quelques essais dans les Cévennes. "Dès mes premiers tours effectués l’an dernier, j’avais dit que le châssis Norma était compétitif et que le comportement de cette auto me plaisait, explique Dumas. J’étais déjà convaincu par le fait que cette voiture convient bien aux spécificités de Pikes Peak et je le suis toujours." Malgré son potentiel, la Norma avait connu des soucis en 2013. Cette fois, malgré son emploi du temps très chargé avec le retour de Porsche en endurance, Dumas veut mettre toutes les chances de son côté en fiabilisant l'auto.

Une meilleure préparation

"La saison passée, nous avions manqué de temps et de fiabilité. Nous avons néanmoins pu emmagasiner beaucoup d’informations au cours de la semaine d’essais dans le Colorado et nous avons tiré les enseignements de cette participation, analyse-t-il. Les conclusions sont simples : nous avons établi un planning de préparation plus adapté et nous avons décidé de faire évoluer le groupe moto propulseur. Nous avons opté pour un changement dans la continuité, puisqu’il s’agira d’un moteur turbo Honda. C’est un choix logique qui nous permet de ne pas repartir d’une feuille blanche par rapport à 2013." Dumas a également décidé de passer en gommes Michelin. Un choix judicieux et un atout de plus dans sa manche. Sans l'épouvantail Loeb et sa Peugeot 208 T16, la course sera ouverte à tous !