Romain Dumas portrait Pikes peak
Romain Dumas | DR

Dumas 4e français de cordée à Pikes Peak

Publié le , modifié le

Le Colorado aura l'accent français le 30 juin prochain. Romain Dumas s'est ajouté à la liste des frenchies qui participeront à la mythique course de côte Pikes Peak (Loeb, Dayraut, Pagenaud). Deuxième à 17 millièmes du vainqueur en 2012 Rhys Millen, l'Alésien remet ça avec un prototype Norma.

Il y réfléchissait depuis plusieurs semaines. Surtout après être passé si près de la victoire pour sa première participation. Malgré une concurrence très relevée, Romain Dumas a décidé de retenter sa chance sur le Pikes Peak International Hill Climb. "Après de longues semaines de travail, je suis heureux d’être en mesure de retourner à Pikes Peak, a expliqué le pilote officiel Porsche. J’ai toujours dit que ma présence en 2012 ne serait pas sans lendemain. C’est le cas aujourd’hui avec un projet intéressant et une philosophie différente de mes adversaires. Après avoir touché le rêve du bout des doigts, je tenais à revenir. Il faut rester humble au pied de cette impressionnante montagne, mais je veux décrocher la victoire. Je sais que le défi est peut-être encore plus difficile que la saison passée. Je découvrais Pikes Peak et je n’avais pas d’autre objectif qu’emmagasiner de l’expérience et me faire plaisir. Cette année, j’ai de plus grandes ambitions et surtout le plateau atteint un niveau extraordinaire."

Un proto typé course de côte

Un plateau exceptionnel que Dumas, vainqueur de toutes les plus grandes courses d'endurance, notamment Le Mans en 2010, va enrichir. "Bravo aux organisateurs de Pikes Peak pour avoir réuni de tels noms et de tels constructeurs, a poursuivi Dumas. Cela rend le challenge d’autant plus excitant. Plusieurs concurrents ont opté pour des autos très puissantes et fermées. De mon côté, j’ai choisi une autre solution avec le prototype Norma qui est une référence dans les courses de côte européennes. Au cours de ma carrière, j’ai souvent eu l’occasion d’être dans la peau de « David » contre « Goliath » et ce sera certainement le cas à Pikes Peak ! Il y a des spécialistes tels que Rhys Millen ou Monster Tajima, mais aussi un nonuple champion du monde des rallyes qui s’engage avec un constructeur qui a fait rêver tout le monde avec sa 405 T16. Je suis un pilote d’endurance qui aime le rallye et qui rêve de cette course de côte depuis gamin. C’est un peu atypique mais c’est un défi qui me ressemble." Avec un proto Norma plutôt que sa Porsche 911 GT3 R, Dumas estime avoir une chance de rivaliser avec les favoris. Reste à savoir avec quel moteur ?