De Puniet Ducati Qatar 032011
Randy de Puniet sur la Ducati du team Pramac | DR

De Puniet dans les starting-blocks

Publié le , modifié le

A une semaine du début de la saison, Randy de Puniet semble avoir parfaitement pris en main la Ducati Desmosedici du team Pramac. Sixième de la dernière séance d'essais au Qatar, le Francilien s'est même payé le luxe de terminer devant les machines officielles de Rossi et Hayden. Mieux, pointé à seulement 150/1000e du 3e temps de Spies, De Puniet peut rêver d'une nouvelle saison dans le top 10.

Après avoir tourné la page Honda LCR et fait une croix, provisoirement, sur une moto usine, Randy de Puniet s'est lancé dans un nouveau défi : terminer meilleur pilote privé du championnat MotoGP au guidon d'une Ducati Pramac. Peu concluant en Malaisie, le duo De Puniet-Ducati s'est donné un maximum de confiance à Losail. A quelques jours de l'ouverture de la saison, ce sourire sur le visage du Français fait plaisir à voir et annonce une ambition et de sensations retrouvées. "Vu comment se sont déroulés nos deux derniers tests en Malaisie, l'année prochaine on viendra uniquement au Qatar, ironisera même De Puniet après les essais. Blague à part, ici, la situation est complètement différente de celle des six jours de travail en Malaisie. Je me sens mieux sur la Ducati et je me suis vraiment amusé aujourd'hui (lundi). Mon équipe a fait un travail fantastique après mes deux chutes hier. Nous avons essayé plusieurs solutions différentes sur les pneumatiques pour comprendre les réactions de la moto en vue de la course de dimanche. Nous sommes confiant."

A quelques mètres de là, dans le camp des Ducati officielles, on faisait plutôt grise mine. En regardant les chronos et en assistant impuissant à une chute de Valentino Rossi. Rien de grave mais ce n'est pas de nature à rassurer des Rouges en quête de signes positifs et de repères. "A 90 minutes de la fin des essais, mon épaule (ndlr: la droite qui a été opérée en décembre) a commencé à faiblir et je ne pouvais plus attaquer, a expliqué le "Doctor". C'est vraiment dommage car je venais juste de faire un bon tour et j'étais sur le point de l'améliorer. Nous n'avons même pas monté les pneus tendres. Je suis parti pour accumuler les tours mais je perdais dixième après dixième et je me suis alors arrêté. Nous ne sommes pas si loin de la tête mais la machine et moi avons du travail ! Avant les essais de jeudi, je ferai quelques exercices et me ferai masser. Après on verra", a conclu le nonuple champion du monde. 13e temps à 1 seconde 307/1000e de Stoner, Rossi a déjà vu qu'il n'était pas encore dans le coup...

1. Casey Stoner (AUS/Honda) 1:55.681
2. Dani Pedrosa (ESP/Honda) 1:55.745
3. Ben Spies (USA/Yamaha) 1:56.294
4. Marco Simoncelli (ITA/Honda) 1:56.433
5. Andrea Dovizioso (IT/Honda) 1:56.439
6. Randy de Puniet (FRA/Ducati) 1:56.445
7. Jorge Lorenzo (ESP/Yamaha) 1:56.707
8. Colin Edwards (USA/Yamaha) 1:56.716
9. Nicky Hayden (USA/Ducati) 1:56.726
10. Hiroshi Aoyama (JPN/Honda) 1:56.740
11. Hector Barbera (ESP/Ducati) 1:56.798
12. Alvaro Bautista (ESP/Suzuki) 1:56.931
13. Valentino Rossi (ITA/Ducati) 1:56.988
14. Loris Capirossi (ITA/Ducati) 1:57.345
15. Cal Crutchlow (GBR/Yamaha) 1:57.730
16. Karel Abraham (CZE/ Ducati) 1:57.846
17. Toni Elias (ESP/Honda) 1:58.536

Record du circuit de Losail: 1:53.927 (Jorge Lorenzo/Yamaha) en 2008
Record du tour (en course): 1:55.153 (Casey Stoner/Ducati) en 2008
Vainqueur GP 2010: Valentino Rossi (Yamaha)