Dakar 2019 : Ricky Brabec survole la 4e étape et prend la tête du général moto

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Gorgeu
Ricky Brabec a fait le show lors de la 4e étape de ce Dakar
Ricky Brabec a fait le show lors de la 4e étape de ce Dakar. | ERIC VARGIOLU / E.V.A. / DPPI

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L’Américain Ricky Brabec n'a pas traîné, jeudi, lors de l’étape marathon de ce Dakar 2019 entre Arequipa et Moquegua, et n'a laissé aucune chance à ses adversaires, en prenant dans le même temps le siège de leader. Il remporte ainsi sa deuxième victoire d'étape, après 351 km de spéciale, en terminant devant l'Autrichien Matthias Walkner (+6'19'') et l'Australien Toby Price (+7'07''). De son côté, Pablo Quintanilla a connu une terrible journée, terminant à vingt minutes.

Chamboulement. Comme mercredi, cette journée a été à nouveau le théâtre de plusieurs renversements au classement. Les malheureux d’hier ont rattrapé leur retard cumulé. À l’inverse, ceux comme Xavier de Soultrait, qui ont joué les premiers rôles la veille, ont été très vite dépassés.

Parti 13e de cette spéciale, l’Américain Ricky Brabec a été auteur d’une très grande course. Au guidon de sa Honda, il est parti à toute allure, prenant rapidement 1’29’’ d’avance sur son dauphin du jour, l’Autrichien Matthias Walkner, après 50 kilomètres. Un écart qui n’a cessé de grandir jusqu’au 4e point de contrôle (+2’32’’). Au final Walkner finit à plus de cinq minutes de Brabec (6'19''). Troisième, Toby Price a tenu tant bien que mal le rythme infernal imprimé par le vainqueur du jour (+7'07''). Derrière, l'Américain a créé des écarts énormes, reléguant le reste de la concurrence à plus de dix minutes. 

De Soultrait a connu la galère 

Aujourd'hui, pas d'abandon de taille à souligner mais de grosses galères pour les premiers de la veille. Vainqueur de la 3e étape, Xavier de Soultrait a vite été dépassé, en étant relégué à plus de dix minutes dès la fin de la première partie de la spéciale. Il a fini cette étape marathon à plus de 20 minutes (23'10''). De son côté, Adrien van Beveren a terminé à plus de 13 minutes et se positionne dans le top 5 (+8'56''). Mais l’énorme surprise est venue du leader matinal au général, Pablo Quintanilla. Le Chilien, qui comptait près de 11 minutes sur son dauphin, a lâché environ 13 minutes avant d’entrer dans la zone de neutralisation. A la fin de la course, il cumulait un retard de 20 minutes. Une perte qui lui coûte la première place au profit de Brabec.
 

Dakar 2019 : Le résumé moto de la 4e étape