Cyril Desprès et David Castera
Cyril Desprès et David Castera vainqueur du Silk Way Rally 2017 | AFP - DPPI MEDIA - FLORENT GOODEN

Cyril Desprès (Peugeot) remporte encore le Silk Way Rally

Publié le , modifié le

Après près de 10 000km entre la Russie et la Chine, Cyril Desprès, et son copilote David Castera, ont mené leur Peugeot DKR à la victoire. La dernière étape, annulée en raison de fortes précipitations, a permis au quintuple vainqueur du dakar en autos, 3e cette année en Amérique du Sud derrière ses leaders Peterhansel et Loeb, de doubler la mise. Il était en effet déjà vainqueur de cette épreuve l'an dernier.

"Une victoire sur le Dakar reste le Graal. Mais une victoire sur le Silk Way, ce n'est pas rien", a commenté vendredi soir Cyril Desprès tout sourire. "L'an dernier, j'avais reçu les félicitations d'autres pilotes après mon premier titre. J'étais arrivé dans le clan (des vainqueurs de rallye-raids en auto). J'espère maintenant changer ma tête de tigre pour un Touareg en 2018", a-t-il plaisanté, en référence aux trophées respectifs du Silk Way et du rallye Dakar. Au classement général, le Français devance son compatriote Christian Lavieille (Baicmotor) et le pilote chinois Han Wei (Geely).

Peugeot a, comme en janvier 2017 sur les routes d'Amérique du Sud, dominé les débats. Le Lion a en effet placé une voiture en tête dans 10 des 13 étapes de la course. Malgré leurs cinq victoires d'étapes, le duo Stéphane Peterhansel-Jean-Pierre Cottret ne prennent que la 5e place du classement général. Le vainqueur du Dakar 2017 avait perdu toutes chances de victoire lors de la 4e journée, en effectuant des tonneaux. Sébastien Loeb, qui avait pris la suite aux commandes de l'épreuve (4 victoires d'étape), est également parti à la faute stoppé dans une saignée alors qu'il avait 1h d'avance au classement), ce qui l'a contraint à l'abandon en raison d'une entorse d'un doigt qui l'empêchait de tenir le volan. La voie était libre pour Cyril Desprès.

"Durant tout le rallye, ni David ni moi n’avons pas fait de grosses erreurs", se réjouit Deprès. "Ça a été la clef pour gagner, autant que de pouvoir compter sur une voiture fiable. Pour être honnête, j’ai encore beaucoup à apprendre en tant que pilote auto. Je dois combler mon retard en termes de vitesse pure par rapport à mes équipiers. Mais je mesure ma progression d’année en année"..

Classement ​général final

Autos
1. Cyril Despres/David Castera (Peugeot 3008 DKR)
2. Christian Lavieille/Jean-Pierre Garcin (Baicmotor BJ40L) à 1h 04 min 39 sec
3. Han Wei/Min Liao (Geely SMG Buggy) à 1h 11 min 29 sec
4. Eugenio Amos/Sébastien Delaunay (Ford TRX08LMOD) à 2h 12 min 12 sec
5. Stéphane Peterhansel/Jean-Paul Cottret (Peugeot 3008 DKR) à 2h 37 min 27 sec

Camions
1. Dmitry Sotnikov/Ruslan Akhmadeev/Ilnur Mustafin (Kamaz)
2. Anton Shibalov/Andrey Mokeev/Dmitrii Nikitin (Kamaz) à 06 min 04 sec
3. Airat Mardeev/Aydar Belyaev/Dmitrii Svistunov (Kamaz) à 23 min 12 sec
4. Artur Ardavicius/Marco Ferran/Michel Huisman (Iveco) à 2h 40 min 27 sec
5. Siarhei Viazovich/Pavel Haranin/Andrei Zhyhulin (MAZ) à 6h 28 min 56 sec

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze