L'Audi R18 e-tron quattro N.2
L'Audi R18 e-tron quattro N.2 a dominé les essais des 6 Heures de Bahreïn | DR

Audi hausse le ton

Publié le , modifié le

Battu à plate couture au Brésil il y a quinze jours, Audi a décidé de muscler son jeu face à Toyota. Le constructeur d'Ingolstadt a donc engagé deux R18 hybrides et non plus une e-tron quattro et une Ultra (thermique) pour les 6 Heures de Bahreïn. Audi a également décidé de se montrer plus agressif dans ses réglages. Bien lui en a pris car deux R18 sont en première ligne, celle de McNish-Kristensen devançant celle du trio Fässler-Lotterer-Tréluyer.

L'écart est toutefois assez faible entre les deux allemandes et la TS030 de l'Autrichien Alex Wurz et du Français Nicolas Lapierre. Le duo victorieux à Sao Paulo a réussi le 3e temps à 0"440 de la pole et partira donc sur la 2e ligne aux côtés de la Lola-Toyota du tandem franco-suisse composé de Nicolas Prost et Neel Jani. L'autre Lola-Toyota de l'écurie suisse Rebellion n'a pas participé à cette séance de 20 minutes. Dans les autres catégories, le Français Stéphane Sarrazin, ex-pilote Peugeot Sport, a signé une nouvelle pole position dans la catégorie LMP2, au volant de son proto Honda HPD-ARX de l'écurie américaine Starworks. En GTE-Pro, l'Aston Martin Vantage de Darren Turner a fait mieux que la Ferrari 458 de Giancarlo Fisichella, l'ex-pilote de F1.

Réactions

Ralf Jüttner (Directeur Technique Audi Sport Team Joest) : "Nos deux voitures sont en première ligne avec un écart très serré. Marcel a provoqué une interruption de la séance après avoir heurté une borne dans le virage N°1, ce qui lui a compliqué la tâche. Je suis un peu surpris car je m’attendais à ce que Toyota soit plus rapide ici en qualifications. Mais nous sommes bien sûr ravis d’être en première ligne. ”

Tom Kristensen (Audi R18 e-tron quattro N°2) : "L’équipe a réalisé une superbe performance cette semaine en convertissant notre voiture et en accomplissant ce travail par une température de plus de 30°. Je me prépare pour une course qui s’annonce difficile. J’espère qu’au terme d’une dure bataille nous finirons sur la plus haute marche du podium. ”

Marcel Fässler (Audi R18 e-tron quattro N°1) : "Mon incident a compliqué le déroulement de nos qualifications. Après ce qui nous est arrivé, obtenir la deuxième place sur la grille n’est pas une mauvaise chose et nous restons bien placés pour la course.” 

André Lotterer (Audi R18 e-tron quattro N°1) : " Marcel a involontairement rendu sa situation un peu plus difficile. Mais après l’interruption, il s’est montré de nouveau rapide. La course s’annonce très chaude.”

Benoît Tréluyer (Audi R18 e-tron quattro N°1) : "L’interruption des essais est bien sûr regrettable mais nous en sommes responsables. Marcel (Fässler) a rectifié sa petite erreur en réalisant un solide chrono par la suite. Etre en première ligne est une bonne chose et ne sommes pas loin du meilleur temps. Cela montre notre potentiel. Je suis optimiste pour la course.”

Résultats des qualifications

1. Kristensen-McNish (DEN-GBR/Audi R18 e-tron quattro) 1:45.814
2. Tréluyer-Fässler-Lotterer (FRA-SUI-GER/Audi R18 e-tron quattro) 1:45.888
3. Wurz-Lapierre (AUT-FRA/Toyota TS030 Hybrid) 1:46.254
4. Prost-Jani (FRA-SUI/Lola-Toyota) 1:47.638
5. Leventis-Watts-Kane (GBR/Honda HPD-ARX) 1:48.446
6. Brabham-Chandhok-Dumbreck (GBR-IND-GBR/Honda HPD-ARX) 1:48.784
7. Sarrazin-Potolicchio-Kimber-Smith (FRA-VEN-GBR/Honda HPD-ARX) 1:51.798 (1er catégorie LMP2)
...
18. Turner-Mücke (GBR/Aston Martin Vantage) 2:00.234 (1er catégorie GTE-Pro)