L'Audi e-tron quattro N.1
L'Audi e-tron quattro N.1 sur le circuit de Shanghai | DR

Audi en face à face

Publié le , modifié le

Le championnat du monde d'endurance (WEC) va prendre fin ce week-end à Shanghaï. Si on regrette l'arrivée tardive de Toyota, la compétitivité du constructeur japonais, deux victoires au compteur, est une belle promesse pour l'avenir de la discipline. Dimanche, la TS030 aura un rôle d'arbitre dans le match qui oppose les deux Audi hybrides au championnat des pilotes. Face à face, le trio Tréluyer-Fässler-Lotterer et les vétérans Kristensen-McNish.

La roue a tourné chez Audi. Depuis deux ans, un équipage s'impose et en impose ! Vainqueur des deux dernières éditions des 24 Heures du Mans, la triplette Tréluyer-Fässler-Lotterer est la plus performante et la plus régulière. Cela se traduit par une avance logique au classement du WEC. Avant la dernière manche en Chine, leur avance est de 16,5 pts sur le duo Kristensen-McNish. 25 pst et 18 pts étant distribués aux deux premiers, les deux équipages n'auront pas le droit à l'erreur. "Cette course est le point culminant de la saison, estime l'Ecossais Allan McNish sur l'Audi R18 e-tron quattro N.2. C'est là que va se jouer le championnat du monde des pilotes. Pour Tom (Kristensen) et moi, nous n'aurons une chance de l'emporter que si nous gagnons la course."

Avantage Tréluyer-Fässler-Lotterer

Le hic, c'est qu'Audi n'est pas seul en piste. Toyota reste sur deux succès en trois courses et s'annonce désormais comme le favori dans un pays où l'automobile est en plein essor. La TS030 aura donc un rôle important dans l'attribution du titre avant de pouvoir le disputer pour son compte en 2013. Bien placé pour la couronne mondiale, Benoît Tréluyer est très prudent. Pas à cause de Toyota mais d'un tracé difficile à maîtriser (et les pneus à exploiter ?) "Shanghai est un circuit très spécial. Beaucoup de virages sont relativement compliqués, comme la première chicane en spirale, explique l'Alençonnais. On veut se battre pour la victoire finale car c'est important de finir devant Toyota. Et pour mes coéquipiers et moi, ce sera l'occasion de remporter le titre mondial."

Résultats des essais libres (1 & 2 combinés)

1. Wurz-Lapierre (AUT-FRA/Toyota TS030 Hybrid) 1:50.573 
2. Kristensen-McNish (DEN-GBR/Audi R18 e-tron quattro) 1:51.731
3. Tréluyer-Fässler-Lotterer (FRA-SUI-GER/Audi R18 e-tron quattro) 1:52.093
4. Prost-Jani (FRA-SUI/Lola-Toyota) 1:52.576 
5. Leventis-Watts-Kane (GBR/Honda HPD-ARX) 1:53.279 
6. Brabham-Chandhok-Dumbreck (GBR-IND-GBR/Honda HPD-ARX) 1:53.563
7. Belicchi-Primat-Fu Chen (ITA-SUI-CHN/Lola-Toyota) 1:53.813
8. Baguette-Kraihamer-Sato (BEL-AUT-JPN/Oak-Pescarolo-Honda) 1:54.146
9. Liuzzi-Rossiter-Weeda (ITA-GBR-USA/Lotus B12) 1:55.290 (1er catégorie LMP2)
...
19. Mücke-Turner (GER-GBR/Aston Martin Vantage V8) 2:05.678 (1er catégorie GTE-Pro)

Le point au WEC

Championnat Constructeurs (LMP1)
1. Audi 191 pts (champion)
2. Toyota 70

Championnat pilotes
1. Benoît Tréluyer (FRA) 157,5 pts
. Marcel Fässler (SUI) 157,5
. André Lotterer (GER) 157,5
2. Tom Kristensen (DEN) 141
. Allan McNish (GBR) 141
3. Nicolas Prost (FRA) 86,5
. Neel Jani (SUI) 86,5
4. Dindo Capello (ITA) 77
5. Alexander Wurz (AUT) 70
. Nicolas Lapierre (FRA) 70