L'Audi R18 vainqueur à Sebring
L'Audi R18 vainqueur à Sebring | DR

Audi débute en fanfare

Publié le , modifié le

Dès la première épreuve du championnat du monde d'endurance, Audi a annoncé la couleur. L'équipe allemande signe un doublé aux 12 heures de Sebring. Son principal rival, Toyota, avait choisi de ne pas s'aligner. C'est le 10e succès d'Audi en Floride.

Audi, grand favori, a sans surprise débuté le nouveau championnat du monde d'endurance (WEC) par un doublé aux 12 heures de Sebring, en l'absence de son principal rival, Toyota. L'équipe allemande s'est imposée pour la dixième fois en Floride, grâce au trio Capello-Kristensen-McNish qui a devancé l'équipage Bernhard-Dumas-Duval. Le Français Loïc Duval avait déjà gagné à Sebring l'an dernier au volant d'une Peugeot 908 HDi-FAP de l'écurie française Oreca.

La troisième place est finalement revenue, lors de la dernière demi-heure, à la HPD-Honda engagée en catégorie LMP2 par l'équipe privée Starworks qui effectuait ses débuts en sport-prototypes avec Stéphane Sarrazin (ex-Peugeot) comme pilote de pointe.

Toyota n'entrera en compétition que lors de la prochaine course, les six heures de Spa-Francorchamps, en Belgique, le 5 mai.

Le constructeur japonais sera le principal rival d'Audi, après la décision de Peugeot de mettre un terme à son programme d'endurance en début d'année.

Le championnat du monde d'endurance avait disparu depuis vingt ans, vaincu par les querelles techniques et économiques d'alors entre la Fédération internationale (FIA) et l'Automobile club de l'Ouest (ACO, organisateur des 24 heures du Mans). Il compte huit étapes.

En catégorie GT aussi, la course a été très ouverte d'autant qu'elle mêlait les concurrents de l'American Le Mans Series (ALMS) aux équipages régulièrement engagés en championnat du monde. Les rebondissements ont été nombreux et la BMW engagée en ALMS l'a finalement emporté au détriment de la Ferrari.

Classement de la course:
1. Capello-Kristensen-McNish (ITA-DEN-GBR/Audi R18 TDI), 325 tours parcourus
2. Bernhard-Dumas-Duval (GER-FRA-FRA/Audi R18 TDI) à 4 tours
3. Potolicchio-Dalziel-Sarrazin (VEN-GBR-FRA/Honda HPD) à 6 tours
4. Tucker-Bouchut-Barbosa (USA-FRA-POR/Honda HPD) à 6 tours
5. Nicolet-Lahaye-Pla (FRA-FRA-FRA/Morgan-Judd), à 7 tours
6. Collard-Boullion-Jousse (FRA-FRA-FRA/Pescarolo-Judd), à 7 tours
7. Perez Companc-Kaffer-Ayari (ARG-GER-FRA/ Oreca-Nissan) à 8 tours
8. Dyson-Smith-Kane (USA-GBR-IRE/Lola-Mazda), à 8 tours
9. Zugel-Gonzalez-Julian (Zytek-Nissan), à 9 tours
10. Leventis-Watts-Kane (GBR-GBR-GBR/Honda HPD), à 9 tours

Championnat du monde d'endurance des constructeurs
1.Audi, 26 points

Championnat du monde d'endurance des pilotes
1. Dindo Capello, Tom Kristensen, Allan McNish 25 points
2. Timo Bernhard, Romain Dumas, Loïc Duval 18
3. Enzo Potolicchio, Ryan Dalziel, Stéphane Sarrazin 15
4. Jacques Nicolet, Matthieu Lahaye, Olivier Pla 12
5. Emmanuel Collard, Jean-Christophe Boullion, Julien Jousse 10

AFP